Conflit ukrainien : la sécurité européenne avant tout.

Le 29 juillet, j’ai posé une question à Laurent Fabius sur le conflit en Ukraine et ses conséquences sur les contrats de défense passés avec la Russie.

M. Christophe Premat attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur les risques que font peser sur la sécurité européenne le conflit ukrainien. L’écrasement du vol MH17 au départ de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol constitue un drame sans précédent, l’organisation européenne pour la sécurité de la navigation européenne, Eurocontrol, a aussitôt demandé la fermeture de l’espace aérien à l’est de l’Ukraine. La veille, le vice-ministre russe de la défense Iouri Borissov dévoilait les plans de livraison d’hélicoptères Ka-52 Alligator. D’ici 2020 l’armée russe devrait obtenir 146 Ka-52. Trente-deux hélicoptères seront commandés par le ministère de la défense pour équiper les porte-hélicoptères Mistral. Dans ce contexte et en attendant les conclusions de l’enquête sur les circonstances de l’écrasement du vol MH17, il souhaite savoir si le Gouvernement a l’intention de limiter ces contrats de vente d’armes tant que la situation ukrainienne ne s’est pas améliorée de manière significative.

Retrouvez ma question sur le site de l’Assemblée Nationale