Achat illégal d’espèces menacées d’extinction : quelles informations?

Le 29 juillet, j’ai posé une question écrite à Laurent Fabius sur les consignes données aux voyageurs quant à l’achat illégal d’espèces en voie de disparition.

M. Christophe Premat attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur les conseils à donner aux voyageurs sur les objets vendus (souvenirs) à l’étranger et pouvant provenir du commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) a été signée le 3 mars 1973 à Washington et prévoit un recensement annuel des espèces menacées. Le secrétariat de la CITES est administré par le programme des Nations unies pour l’environnement. En 2014, il existe 5 600 espèces animales et 30 000 espèces végétales menacées. Le Comité permanent du CITES vient d’exiger à la mi-juillet que la Thaïlande exerce plus de contrôles et sanctionne notamment les personnes s’adonnant au commerce d’objets provenant d’espèces menacées. Il souhaite savoir si le Ministre a l’intention de communiquer davantage sur les risques encourus en cas d’achat illégal de ces objets afin de promouvoir un tourisme responsable chez nos concitoyens séjournant dans ce pays.

Retrouvez ma question écrite sur le site de l’Assemblée Nationale.