Partenariats entre l’AEFE et les établissements à l’étranger : restons vigilants.

J’ai posé une question à Laurent Fabius concernant les partenariats avec l’AEFE des nouveaux lycées à l’étranger, avec notamment la question du lycée de Wembley dont l’ouverture est prévue pour septembre 2015. Retrouvez ma question sur le site de l’Assemblée Nationale.

M. Christophe Premat interroge M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur les modèles de partenariat envisagés par l’AEFE dans le cadre de la construction de nouveaux lycées à l’étranger. En septembre 2015, un nouveau lycée français ouvrira ses portes dans le quartier de Wembley à Londres. Si l’on peut se réjouir de cette nouvelle, il importe de bien réfléchir aux modalités de gestion de cet établissement. Un plan école a été créé à Londres à l’initiative des services culturels de l’ambassade de France avec un comité de pilotage rassemblant les différents acteurs éducatifs concernés sous la direction de l’ambassadeur. Les modalités de partenariat entre le nouveau lycée de Wembley et l’AEFE ne sont pas encore définies. Si le développement des lycées français à l’étranger peut passer par des phases de partenariat public-privé, il semble important de définir une vision plus précise de leur devenir. Les lycées français ont un double objectif qui est de proposer une scolarité selon les programmes français à des publics expatriés mais surtout de participer à l’internationalisation de notre système éducatif. Cette internationalisation passe par une coopération éducative renforcée visant un rapprochement avec le système public local. Le cas de Wembley est préoccupant si les frais de scolarité ne sont pas suffisamment contrôlés. En effet, à partir du moment où les contribuables français participent à la construction d’un tel établissement, il est important de garantir un accès à tous et pas seulement aux familles qui en ont les moyens. Il aimerait connaître le type de partenariat envisagé entre l’AEFE et ce lycée ainsi que sa finalité.