Lettre aux Français résidant en Écosse

Comme vous le savez, le consulat de France en Écosse va être transformé en consulat d’influence avec à la clé la suppression de cinq postes et la réorganisation de ses services. Si je peux comprendre les efforts de rationalisation budgétaire demandés à chaque ministère dans un contexte où le réseau consulaire français reste le premier au monde, je m’interroge sur la logique des choix opérés.

J’ai tenu une permanence téléphonique le 16 octobre dernier et vos questions ont porté sur le périmètre des actions consulaires qui allait être conservé. Après avoir évoqué le sujet avec la direction de l’administration des français de l’étranger à Paris et Madame l’Ambassadeur de France au Royaume-Uni, j’ai pu avoir une idée plus précise de la manière dont cette mesure allait être appliquée. La réunion des consuls honoraires du Royaume-Uni s´est tenue à la mi-octobre et cette question longuement été abordée.

Les passeports ne seront plus délivrés au consulat à partir du début de l´année 2016, les opérations seront centralisées à Londres. J’ai posé une question écrite au gouvernement afin que les modalités soient détaillées. Cependant, je demeure sceptique sur le scénario privilégié. En effet, le consulat général de Londres croule déjà sous les demandes de renouvellement de passeport. Je milite personnellement pour qu’il y ait une redéfinition de la circonscription consulaire afin d’avoir un meilleur maillage du territoire ou à défaut que la valise itineris soit déployée en Écosse et dans le nord du Royaume-Uni.

Je souhaitais vous faire part de ces informations pour préciser ce qui avait été dit lors de la dernière permanence. Le sénateur Jean-Yves Leconte devrait prochainement se rendre en Écosse pour analyser cette situation et les recours dont nous disposons au service d’une administration consulaire efficace. Je me tiens à votre écoute pour relayer toutes vos préoccupations sur cette question.