Cinéma en VO : ma question à Fleur Pellerin

M. Christophe Premat attire l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur la possibilité d’inciter les cinémas à utiliser systématiquement la VO plutôt que la VF. Cet effet incitatif sous conditionnalité permettrait aux films internationaux d’être vus en langue originale et sensibiliserait les publics aux langues étrangères. L’objectif est d’avoir une VO en sous-titrage français pour tous les cinémas et pas seulement ceux des grandes villes. Il aimerait avoir son sentiment sur les incitations à la VOSTF pour tous les cinémas du pays.

Retrouvez ma question écrite sur le site de l’Assemblée Nationale.