Confiance envers les forces de l’ordre

M. Christophe Premat attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur les manières de réinstaller un climat de confiance entre les forces de l’ordre et la population. Le rapport parlementaire sur les forces mobiles de sécurité a été rendu en octobre 2014 et proposait des pistes pour améliorer les relations entre la police et la population. L’affaire Sirvens a atteint l’image des forces de l’ordre. Plusieurs chercheurs britanniques du centre de criminologie de l’Université d’Oxford ont montré que le fait d’avoir certaines unités de forces de l’ordre à cheval avait un effet positif sur les relations avec la population. La présence de l’animal rassure et permet un contact plus agréable avec les gens. À l’heure où on parle de formation de pointe, de vidéosurveillance, ce constat pourrait s’avérer anachronique. Il n’empêche que de nombreux pays d’Europe du Nord ont encore ce système qui permet d’améliorer l’image des forces de l’ordre. Malgré cela, la Grande-Bretagne a réduit ces unités équestres de 17 à 12 ces deux dernières années en raison des coûts liés à l’entretien des chevaux. À l’heure où le Gouvernement travaille sur l’attractivité touristique, il serait intéressant que des unités équestres puissent apparaître dans les villes touristiques. Il aimerait savoir si le Ministère de l’Intérieur travaille sur ces types de scénario pour améliorer les relations entre les forces de l’ordre et les populations.

Retrouvez ma question écrite sur le site de l’Assemblée Nationale.