INSCRIPTION DU GWO KA AU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE L’HUMANITE

gwo-ka-gfGeorge Pau-Langevin a salué mercredi 26 novembre l’inscription du Gwo Ka au patrimoine culturel immatériel de l’humanité décidée lors de la 9e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. « Cette reconnaissance constitue  une grande fierté pour la Guadeloupe, où ce genre musical puise son génie et ses racines. C’est aussi une grande fierté pour la France qui voit ainsi distinguée une autre grande tradition musicale venue des Outre-mer, après le Maloya de La Réunion, inscrit en 2009 » (GP. Langevin, 26/11/14). Obtenu avec les soutiens du ministère de la Culture et de la communication et du ministère des Outre-mer, cet accomplissement majeur est le fruit de l’implication de nombreux acteurs culturels de la Guadeloupe autour de Félix Cotellon, président du Centre régionale des musiques et danses traditionnelles et populaires de Guadeloupe, avec l’engagement déterminé du président du Conseil régional, Victorin LUREL. La ministre des Outre-mer a tenu à leur adresser toutes ses félicitations. C’est aussi l’occasion de rappeler le rôle de la francophonie dans la mise en valeur de cette diversité culturelle. L’OIF voulait faire de la migration un patrimoine de l´humanité, voici qu’avec ces danses et ces chants nous enrichissons notre patrimoine culturel vivant.