Une belle victoire pour la Tunisie

L’instance électorale tunisienne a annoncé le résultat de la première élection présidentielle libre, trois ans après la révolution qui a mis fin au régime autoritaire de Ben Ali. L’ex-Premier ministre Béji Caïd Essebsi, un vétéran de la vie politique tunisienne, est proclamé vainqueur avec 55,68% des voix.

Après une période de transition qui a connu des phases difficiles, mais qui a permis à l’Assemblée nationale constituante de rédiger une nouvelle Constitution démocratique et progressiste et autorisé les Tunisiens à voter lors des élections législatives du 26 octobre, la Tunisie entre désormais dans une nouvelle période de son histoire. Le nouveau gouvernement aura la lourde tâche de préserver les acquis démocratiques et de s’attaquer aux problèmes économiques et sociaux, dont les inégalités entre les régions que la campagne électorale a mises en évidence.
 
Cette bonne nouvelle honore la révolution lancée le 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid, j’espère de tout coeur que cette nouvelle phase de l’histoire tunisienne réponde aux attentes du peuple tunisien.