Mettre en valeur la défense commune franco allemande : réponse du ministère de la Défense

Le 28 octobre, j’avais posé une question écrite à Jean-Yves Le Drian sur la mise en valeur de la défense commune franco-allemande lors de la Journée Défense et Citoyenneté en Allemagne. Veuillez trouver la réponse du ministère de la Défense ci-dessous :

Depuis plus de 50 ans, la coopération franco-allemande s’est développée sur la base d’une réconciliation historique qui a constitué l’un des enjeux majeurs et le moteur de la construction européenne. Elément fondateur du rapprochement entre les deux pays, le traité de coopération entre la France et la République fédérale d’Allemagne signé le 22 janvier 1963 (Traité de l’Elysée) répond à un triple objectif : sceller symboliquement la réconciliation franco-allemande, renforcer l’amitié entre les deux peuples et favoriser la construction d’une Europe unie. Sur un plan politique et institutionnel, ce traité prévoit des rencontres régulières entre chefs d’Etat et de gouvernement, ministres et hauts fonctionnaires, ainsi que la mise en place de structures de concertation dans de nombreux domaines, dont la défense, en vue d’insuffler un réflexe de coopération entre les deux pays. C’est dans ce cadre qu’ont notamment été créés le Conseil économique et financier franco-allemand, le Conseil franco-allemand de l’environnement et le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité. En outre, le traité encourage une forte interaction entre les sociétés civiles des deux pays, en particulier dans les secteurs de l’éducation, de la recherche, de la culture et des échanges de jeunes. Dans ce contexte, la journée défense et citoyenneté (JDC) offre aux jeunes Français la possibilité de mesurer l’étendue des liens tissés par la France et l’Allemagne en matière de défense. En 2013, à l’occasion du 50e anniversaire du Traité de l’Elysée, la qualité des relations entre les deux Etats a ainsi été particulièrement mise en valeur à travers de multiples actions : – à Illkirch-Graffenstaden, une JDC s’est déroulée en présence du 291e Jägerbataillon, unité d’infanterie allemande, symbole de l’interopérabilité et de la coopération entre nos deux armées ; – le 10 avril 2013, le centre du service national de Nice a organisé une JDC exceptionnelle à l’école franco-allemande (EFA) de pilotage TIGRE du Cannet-des-Maures[1], au profit d’une cinquantaine de jeunes gens de la région ; – le 22 mai 2013, l’amitié franco-allemande a été inscrite au programme de la JDC qui s’est tenue au collège Max Jacob à Quimper. Un futur officier allemand a ainsi présenté son parcours binational et le programme d’échange instauré en 1993 entre les écoles navales française et allemande ; – le 26 juin 2013, une JDC a eu lieu à Laval sur le thème du cinquantenaire du Traité de l’Elysée, lors de laquelle les participants ont fait la connaissance de deux officiers allemands en cours de formation au sein des écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan. Enfin, des JDC sur ce même thème ont été organisées au profit des jeunes Français résidant en Allemagne par nos représentations consulaires. Les initiatives de ce type permettent de rappeler aux jeunes Français l’importance et les enjeux de l’amitié franco-allemande. D’une manière plus générale, les participants à la JDC sont, quel que soit le pays dans lequel ils résident, invités à valoriser les enseignements reçus au cours de cette journée dans leur parcours de citoyen français et européen. [1] Première unité utilisatrice de l’hélicoptère TIGRE, l’EFA de pilotage du Cannet-des-Maures constitue un véritable laboratoire d’intégration et un modèle d’école unique au service de l’Europe de la Défense.