InfoLettre 5 – Février 2015

Madame, Monsieur, chères et chers concitoyens d’Europe du Nord,

Cette infolettre est placée sous le signe de la concertation.
 
Les tragiques évènements du mois de janvier et le magnifique élan de rassemblement en France et partout dans le monde le 11 janvier, nous ont rappelé l’attachement de l’ensemble de la communauté nationale à notre pacte démocratique. Les Français se passionnent pour la chose publique, il est donc important que leurs élus les impliquent à participer activement à la vie citoyenne de notre pays.
 
Le gouvernement a lancé depuis quelques mois une méthode d’élaboration de la loi plus participative. C’était le sens de la consultation citoyenne sur le numérique, qui a permis à la secrétaire d’Etat au Numérique, Madame Axelle Lemaire, de compiler l’ensemble des propositions de nos concitoyens en amont de la rédaction du projet de loi sur le numérique qui devrait être à l’ordre du jour au mois de septembre à l’Assemblée Nationale.
 
Le ministère de l’éducation a lancé par ailleurs la semaine dernière une concertation sur le numérique à l’école qui se terminera au mois de mars. (http://ecolenumerique.education.gouv.fr/)
Les thématiques abordées sont nombreuses parmi lesquelles, l’adaptation des pratiques pédagogiques à l’heure du numérique ou encore l’enseignement de nouvelles compétences à l’école.  
Cette méthode de concertation a été renouvelée à l’initiative du Président de l’Assemblée Nationale, M. Claude Bartolone, qui a souhaité aussi bénéficier des réactions de nos concitoyens à la proposition de loi sur la fin de vie rédigée par Alain Clayes et Jean Leonetti.
 
Enfin, le Président de la République a proposé hier lors de sa conférence de presse, la mise en place d’un nouveau service civique universel et volontaire entre 16 et 25 ans. Les députés ont jusqu’à la semaine prochaine pour déposer leurs contributions sur la mise en œuvre de ce nouveau contrat civique. Je souhaiterais porter ma contribution sur les modalités de ce service civique pour les Français résidant à l’étranger, notamment ses conséquences pour les binationaux ainsi que la possibilité d’effectuer ce service dans un autre pays de l’Union européenne. J’aimerais donc à mon tour vous consulter afin que vous me fassiez part de vos suggestions avant le vendredi 13 février.
Retrouvez l’intégralité de mon infolettre de février ici