Rencontre avec la fondatrice du projet Expat New Deal

J’ai rencontré Anne-Laure Fréant qui a lancé cette année une initiative heureuse : le projet ExpatNewDeal qui a pour objectif de rassembler, accueillir, accompagner et valoriser les personnes ayant choisi de s’expatrier  avant de revenir en France. Parallèlement à la mission d’Hélène Conway, ce projet  tente d’agréger toutes les initiatives disparates s’adressant aux Français revenant de l’étranger.

Voici les points principaux de cette rencontre, il s’agit de :

  1. Favoriser la rencontre entre l’offre et la demande : les recruteurs Français à la recherche de profils internationaux peinent à les trouver alors que la plupart des expatriés qui reviennent ont du mal à valoriser leurs expériences et à retrouver un emploi à hauteur de leurs attentes
  2. Rassembler la communauté des impatriés : si les expatriés sont dispersés de par le monde, les impatriés sont, en toute logique, rassemblés sur le territoire et donc plus facilement « identifiables ». Seulement, comme c’est une communauté qui n’est pas valorisée, personne ne les repère facilement. Il y a un  travail de communication, de fédération et d’information à réaliser autour de cette communauté d’environ un million et demie de personnes.
  3. Identifier les acteurs d’un forum de l’impatriation en France : qui travaille et accompagne les impatriés? Une variété de structures entrent dans la cible : aide à l’entrepreneuriat (incubateurs, couveuses, réseaux d’entrepreneurs comme le W Project, APCE, réseau MOUVES, etc.) , Pôle Emploi International, union des coachs et travailleurs indépendants (cabinets de conseil en orientation et accompagnement du retour d’expatriation), cercle Magellan.

Cette rencontre a permis de dresser les principaux défis de l’impatriation.