L’utilité des coordonnateurs de zone au sein de l’AEFE : ma question au Ministère des Affaires étrangères

M. Christophe Premat attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur le rôle des coordonnateurs de zone au sein de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger. Si ces derniers peuvent permettre d’assurer une cohérence de la gestion de certains lycées par zone géographique, leur mission pourrait être repensée à l’aune des contraintes budgétaires auxquelles est soumise l’agence. Le poste de coordonnateur de zone pour l’Europe du Nord va être supprimé, d’autres moyens vont être redéployés pour gérer des zones de crise. M. Christophe Premat se demande si cette mission de coordination peut être assurée en centrale grâce à des chargés de mission affectés sur certaines zones pour accompagner les décisions et la spécificité de chaque établissement français à l’étranger.

C’est une question qui me tient à coeur pour penser la rationalisation des moyens limités de l’AEFE, elle m’a été posée à de nombreuses reprises au cours de mes déplacements. Je comprends la nécessité de coordonner davantage les établissements d’une zone géographique, je m’interroge sur le fait d’avoir un relais spécifiquement basé dans cette zone et qui circulerait entre les établissements.

Retrouvez ma question sur le site de l’Assemblée Nationale.