COMPTE-RENDU DE MON DÉPLACEMENT À HELSINKI LE 9 SEPTEMBRE

Accueilli par l’Ambassadeur de France – Serge Mostura et le premier conseiller – Jean-Mathieu Bonnel – j’ai pu profiter de ce déplacement pour avoir une vision d’ensemble sur les relations franco-finlandaises.

La Finlande possède deux langues officielles, le finnois et le suédois, héritage historique. Avec près de 23 000 apprenants dans le système éducatif finlandais), la langue française conserve son rang de 3e langue étrangère dans le pays (après l’anglais et l’allemand, sauf à Helsinki où elle est au 2e rang), loin devant les autres langues comme le russe et l’espagnol.

Communauté française en Finlande :

2885 Français sont inscrits auprès de la section consulaire dont 38% résident à Helsinki. Avec les proches agglomérations (Espoo et Vantaa), ce sont 55% des Français inscrits en Finlande qui vivent à proximité directe de la capitale. De la même façon qu’en Lettonie, c’est une population plus masculine (1638 inscrits soit 56 %) que féminine (1258 inscrites, soit 44%). La population des plus de vingt ans représente 66% (1902) des inscrits et parmi eux, on retrouve une majorité d’hommes plus marquée que pour l’ensemble des inscrits (1143 inscrits, soit 60% des plus de 20 ans, et 759 inscrites ayant plus de vingt ans, soit 40%).

Visite du Parlement finlandais :

Capture d’écran 2015-09-22 à 19.26.27

Accompagné par l’Ambassadeur et le premier conseiller je me suis rendu au Parlement pour y rencontrer la députée Anne Mari Virolainen, Présidente du groupe d’amitié Finlande-France et Présidente de la Grande Commission. La Grande Commission est l´organe qui donne un mandat au gouvernement pour aller traiter des affaires européennes au Conseil Européen.

Nous avons souligné l’importance des groupes d’amitiés entre nos deux pays, nous avons évoqué les affaires européennes, la crise des réfugiés, la crise grecque, la diplomatie économique et la francophonie. Les groupes d´amitié sont également essentiels pour développer les partenariats économiques : ils travaillent au commerce bilatéral. À ce titre le groupe d’amitié France-Finlande se rend cette semaine à Helsinki pour notamment rencontrer Madame Anne Mari Virolainen.

Nous avons également évoqué les stratégies en faveur de l’investissement des PME à l’étranger menées en France par le secrétaire d’État au commerce extérieur, Matthias Fekl. J’ai été ravi d’apprendre que le même travail avait été mené par la Finlande.

Sur le sujet des migrants, la Finlande accueille 15.000 migrants en 2015. Les Finlandais sont plutôt sensibilisés par la question des migrants. Madame Anne Mari Virolainen a précisé que le gouvernement allait venir en aide aux municipalités pour favoriser l’intégration des migrants à l´instar de ce qui se fait chez nous. Le 12 septembre dernier Bernard Cazeneuve a annoncé l’octroi d’une aide de 1.000 euros par place créée pour accueillir des migrants dans les communes. Cette visite fut l´occasion de féliciter officiellement le gouvernement finlandais issu de la dernière échéance électorale du printemps dernier.

Visite de l’école française Jules Verne à Helsinki :

Ma journée s’est poursuivie en présence de Bruno Guillard, conseiller consulaire de la Finlande et des pays Baltes. Bruno Guillard est un fin connaisseur de la Finlande où il réside depuis de nombreuses années. Nous avons continué ensemble la visite de l’école Jules Verne à Helsinki.

J’ai été accueilli par Karine Bourgeix, directrice de l’école et Michel Rabet, Président du Comité de gestion ainsi que Jeannette Bougrab, directrice de l’Institut Français et conseillère culturelle et Sophie Cecilia, attachée de coopération pour le français.

Nous avons eu une rencontre avec les parents d’élèves. L’école accueille environ 30% de Français et 56% de Finlandais. La maternelle représente le plus fort taux d’élèves : sur 6 classes, on compte 4 classes de maternelle. Ce chiffre s’explique par une aide à la scolarisation des enfants jusqu’à 6 ans par l’État finlandais. L’enjeu pour l’école est alors de fidéliser ces éleves notamment à travers un projet de bilinguisme. L’école Jules Verne dispose d’un solide partenariat avec l’école européenne d’Helsinki qui compte une filière française. Cela permet aux élèves d’avoir un suivi dans l’apprentissage du français. À noter qu´il existe le lycée franco-finnois d´Helsinki avecdes programmes respectant le cursus finlandais et une dose de français renforcé. J´ai eu l´occasion de saluer sa directrice dans l´après-midi.

Capture d’écran 2015-09-22 à 19.22.05

Michel Rabet m’a fait part de la fragilité de l’école car la communauté française est faible à Helsinki. Pour contrecarrer cette réalité, l’école souhaite déveloper le multilinguisme en renforcant deux filières, le finnois et l’anglais. Les parents d’élèves présents à la reunion ont également fait part de leurs craintes face à l’apprentissage des langues de leurs enfants, notamment de l’anglais, indispensable pour la continuité de leurs études au sein de l’école européenne.

Au cours de cette visite, j’ai également eu l’occasion de m’entretenir avec les professeurs de l’école Jules Verne qui ont partagé leurs inquiétudes face au faible taux de leurs indemnités spécifiques de vie locale (ISVL).

Capture d’écran 2015-09-22 à 19.23.34

Une professeure de l’établissement est en contrat de droit local et donc ne dispose pas des avantages du statut de professeur détaché.

Déjeuner à l’Ambassade de France à Helsinki :

J’ai ensuite été reçu à l’Ambassade de France à Helsinki pour un déjeuner en compagnie de l’Ambassadeur de France, de Mme Claude Anttila, conseillère consulaire, de
M. Bruno Guillard, conseiller consulaire, de
M. Jean-Matthieu Bonnel, Premier conseiller, de
M. Louis-Marie Cadeau, consul adjoint, de
Mme Jeannette Bougrab, directrice de l’Institut Français et conseillère culturelle, de Mme Nadine Fraysse–Eckstein, directrice de Business- France et de Mme Nadine MOUY, Cheffe du service économique.

Ce déjeuner fut l’occasion d´ échanger sur les politiques finlandaises et les grands défis du pays et également d’aborder les relations franco-finlandaises sur les plans politique, économique, culturel et éducatif.

Visite du Consulat :

J’ai eu l’occasion de visiter les services administratifs du consulat qui accomplit un travail formidable pour répondre aux demandes de la communauté française en Finlande. J’ai été ravi de voir l’espace jeunesse financé par la réserve parlementaire d’Axelle Lemaire, qui tient une place majeure pour le service.

Visite de l’Institut Français de Finlande :

J’ai eu le plaisir de prolonger ma visite à l’institut francais d’Helsinki situé au coeur d’une ancienne usine de Nokia. Au coeur du poumon culturel d’Helsinki, l’insitut français se présente dans un style très novateur. Ce lieu exceptionnel donne une nouvelle dynamique culturelle à la francophonie à Helsinki. J’ai été accueilli par Jeannette Bougrab, directrice de l’Institut Français et Sophie Cecilia, attachée de cooperation pour le français.

Animé par une jeune équipe, l’Institut bénéficie d’une riche programmation culturelle. Le jour de ma visite se tenait la journée portes ouvertes qui a rassemblé un très grand nombre de nos compatriotes français. L’institut accueillait l’artiste Riitta Nelimarkka, largement connue en Finlande. Ses oeuvres étaient exposées à l’Institut Français jusqu’au 14 septembre 2015. Au coeur de l’Institut se tient une médiathèque où sont projetés des documentaires et films francophones.

Vous pouvez voir ci dessous le clip de présentation de l’Institut.

La réunion publique :

Capture d’écran 2015-09-22 à 19.22.50

Une réunion publique s’est tenue au coeur de la Médiathèque, une quarantaine de personnes étaient présentes pour débattre de l’Europe et de la migration. Ce fut l´occasion de revenir sur les acquis de la construction européenne, de Schenghen et d´aborder la crise des réfugiés au regard du temps historique long.

S’en est suivi un cocktail au sein de l’institut qui m’a permis d’échanger personnellement sur des sujets divers et un dîner avec des adhérents de l´association Français du Monde.

Vous pouvez retrouver le compte-rendu de mon déplacement sur le site de l’Ambassade de France en Finlande