PAQUET NEUTRE – Tribune de soutien à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé

TRIBUNE – J’ai co-signé dans l’Obs, avec soixante-deux parlementaires PS et écologistes, une tribune en soutien à Marisol Touraine pour son Plan national de réduction du tabagisme et pour la mise en place du paquet neutre. 

Capture d’écran 2015-11-10 à 14.07.15

Nous parlementaires socialistes et écologistes tenons à réaffirmer notre soutien total à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé dans la lutte qu’elle mène contre le tabagisme à travers le Plan national de réduction du tabagisme (PNRT).

Il est urgent que des mesures soient prises, et le paquet de cigarettes neutre constitue une étape majeure vers la sortie du tabac. 

Une efficacité prouvée, surtout sur les jeunes

Des preuves concrètes démontrent que le paquet de cigarettes neutre a un impact bénéfique sur la santé, car il réduit l’attractivité du produit pour les consommateurs, notamment les femmes et les jeunes, cibles principales des cigarettiers.

Il augmente l’efficacité et la visibilité des avertissements sanitaires, il permet de contrer l’idée que le tabac est un produit de consommation comme les autres.

Plus de 200.000 enfants et jeunes adolescents tombent chaque année dans le piège de la cigarette et l’addiction. Pour les y inciter, les fabricants de tabac utilisent, depuis plusieurs décennies, l’attractivité de l’emballage. La supprimer contribue à protéger les jeunes.

La France, un pays de gros fumeurs

Nous ne pouvons plus longtemps demeurer sans rien faire. Le rapport de l’OCDE qui vient d’être publié place la France dans le « top ten » des pays gros fumeurs.

L’étude de l’Office français des drogues et toxicomanies (ODFT) du 11 septembre 2015 chiffre les seuls dégâts sanitaires du tabagisme à 25,9 milliards d’euros annuels, soit quatre fois le déficit de la Sécurité sociale.

Chaque année aussi, le tabac tue en France 78.966 personnes, et 683.000 souffrent de maladies directement imputables au tabac (cancers, affections cardiaques et accidents vasculaires cérébraux, broncho-pneumopathies chroniques…).

Pas question de reculer face aux pressions

La lutte contre les dégâts sanitaires et sociaux du tabac est la condition de pouvoir assumer financièrement les progrès thérapeutiques et technologiques considérables de la médecine, de même que les charges liées au vieillissement. 

Notre exigence d’universalité et de solidarité du système de santé ne sera pas soutenable sans une politique forte de prévention.

Le Plan national de réduction du tabagisme a l’ambition de faire des enfants qui naissent aujourd’hui, la première génération de non-fumeurs. Pas question de reculer face aux pressions, nous accompagnons le gouvernement dans ce défi majeur pour l’avenir et la pérennité de notre système de santé.

Ci-dessous la liste des 63 signataires :

Cette tribune a été cosignée par Michèle Delaunay, Catherine  Lemorton, Elisabeth Guigou, Aurélie Filippetti, Cecile Duflot, Olivier Faure, Monique Rabin, Yves Daniel, Philip Cordery, Colette Capdevieille, Fanélie Carrey-Conte, Marc Goua, Gérard Sebaoun, Émeric Brehier, Philippe Plisson, Martine Lignieres-Cassou, Jean-Marie Beffara, Christophe Premat, Arnaud Leroy, Noël Mamere, Sandrine Doucet, Ericka Bareights, Jean-Claude Buisine, Jean-Louis Touraine, Philippe Doucet, Bernadette Laclais, Jean-Patrick Gille, Boinali Said, Michel Destot, Jean-Louis Roumegas, Isabelle Attard, Daniel Auroi, Sergio Coronado, Aline Archimbaud, Alain Claeys, Jean Glavany, Jean-Marc Germain, Bernard Roman, Dominique Baert, Sophie Errante, Chantal Guittet, Jean-Pierre Le Roch, Jean-Louis Gagnaire, Anne-Yvonne Le Dain, Françoise Imbert, Linda Gourjade, Hervé Pellois, Olivier Veran, Sabine Bui, Annie Le Houerou, Martine Martinel, Philippe Duron, Joëlle Huillier, Edith Gueugneau, Dominique Gillot, Michel Pajon, Jean-René Marsac, Kheira Bouziane, Seybah Dagoma, Anne-Christine Lang, Annick Le Loch et Dominique Raimbourg.

Vous pouvez retrouver la tribune parue dans l’Obs ici.