élections Régionales – Interview – ma position de l’entre-deux-tours

Le score du FN aux régionales n’est pas une surprise en raison du contexte actuel en France. Je parle ici des attaques terroristes de janvier et de novembre dernier mais aussi de la crise des migrants à Calais. Ce n’est donc pas une surprise de les voir arriver en tête de six régions à l’issue du premier tour.

Les différentes forces progressistes n’ont pas réussi à  se mettre d’accord. Je pense qu’il faut retrouver une unité à gauche. Dans certaines régions où le Front National a fait des scores importants, nous n’allons pas maintenir nos candidats au second tour. Nous souhaitons faire appel au front républicain pour empêcher l’accès au pouvoir du FN. C’est très différent de ce qu’a dit Nicolas Sarkozy qui prône une politique du « ni-ni” pour le second tour. Chacun doit prendre ses responsabilités. En ce qui nous concerne nous ne souhaitons pas prendre le risque de voir arriver le FN à la tête d’une région.

Francois Hollande a rappelé qu’il voulait recréer une unité du peuple français et a souhaité ouvrir un débat à la suite des attaques terroristes pour réviser la constitution.