Compte-rendu de mon déplacement à Cardiff les 1er et 2 mars

Je me suis rendu les mardi 1er et mercredi 2 mars dernier à Cardiff, au Pays de Galles. Accueilli par la Consule honoraire de Cardiff, Marie Brousseau-Navarro, et accompagné par la conseillère consulaire Morgane Marot, je me suis rendu à l’Assemblée du Pays de Galles qui célébrait à la fois la fête nationale (Saint-David’s) et le dixième anniversaire de sa transformation de simple assemblée en véritable Parlement local (le Senedd).

IMG_3904

A l’Assemblée du Pays de Galles, avec Marie Brousseau-Navarro et Morgane Marot

Grâce aux lois de devolution, l’Assemblée du Pays de Galles avait été créée en 1999.  L’architecte du bâtiment actuel avait devancé la décision officielle en créant ce Parlement spacieux et adapté aux normes environnementales. Il ressemble à un champignon de bois que l’on a couvert d’un manteau de verre : transparent, ouvert et écologique, reflétant les caractéristiques de la société galloise.

La présidente de l’Assemblée a inauguré cette journée en rappelant le travail accompli durant cette troisième législature qui s’achèvera à la fin du mois avant les élections de Mai. Avec le référendum britannique portant sur le Brexit prévu le 23 juin, l’élection galloise pourrait bien servir de test préparatoire. C’est aussi ce que nous a confirmé le représentant de l’Assemblée du Pays de Galles à Bruxelles, Gregg Jones. Le Brexit est source d’incertitude pour l’avenir, pour le Royaume-Uni comme pour l’Union européenne, a negative narrative en d’autres termes.

Le représentant de la Commission Européenne au Pays de Galles, David Hughes, nous a pour sa part parlé du travail de promotion des initiatives européennes au Pays de Galles. Une région qui aurait beaucoup à perdre d’une sortie de l’Union européenne. Grâce aux relations de Marie Brousseau-Navarro, qui travaille également comme consultante juridique au sein de cette Assemblée, j’ai eu le plaisir de rencontrer des députés et des fonctionnaires de cette Assemblée. La particularité tient au fait que les visiteurs peuvent observer les travaux en séance plénière d’en haut comme pour  mieux rappeler que le peuple est souverain.

CcjSgC7W0AEXlo5

Présentation des plans de la future Alliance française de Cardiff

La journée du 2 mars a été consacrée aux activités culturelles avec la visite des locaux de la future Alliance française de Cardiff pour laquelle j’ai alloué une partie de ma réserve parlementaire. Grâce à l’expertise, la ténacité et les relations de notre consule honoraire, cette Alliance va bientôt ouvrir ses portes avec un local superbe. C’est sans aucun doute la meilleure nouvelle pour la francophonie en Europe du Nord. Un local bien placé, très accessible et adapté aux différents publics, c’est un avantage précieux sans compter la mutualisation des connaissances avec les autres Alliances françaises du Royaume-Uni.

J’ai pu échanger avec d’autres membres de cette Alliance qui préparent les cours et la communication. La visite de la galerie du musée national a été également au programme avec en particulier l’imposante collection d’impressionnistes français. Il y a un potentiel francophone à Cardiff sans compter les matchs de rugby du tournoi des six nations.

Cette journée s’est achevée par une réunion publique en présence d’une quinzaine de personnes au Chapter Arts Centre aux côtés de Morgane Marot. Ce fut l’occasion de décrire la représentation politique des Français de l’étranger.

IMG_4008.JPG

Réunion publique au Chapter Arts Centre

Je remercie Marie Brousseau-Navarro de nous avoir guidés et de nous avoir permis de rencontrer à la fois des responsables politiques et administratifs gallois ainsi que des personnes de la communauté française du Pays de Galles. Je quitte Cardiff avec l’impression d’une solidarité familiale et naturelle qui se soude au fil des années. Cette Alliance Française est un miracle culturel, j’espère que d’autres structures de ce type émergeront en Europe du Nord.