Réponse à ma question écrite sur la protection des cours d’eau proches d’événements culturels à forte attraction touristique

J’ai attiré l’attention de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, le 4 août 2015, sur la pollution de la rivière la Savoureuse au sud du territoire de Belfort, pollution provoquée selon les observateurs par la conjonction de l’épisode caniculaire et des Eurockéennes. J’ai ainsi souhaité savoir si, à l’avenir, des bassins de rétention supplémentaires pouvaient être construits de manière à protéger les cours d’eau proches d’événements culturels à forte attraction touristique.

Dans sa réponse publiée le 12 juillet 2016, la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie indique qu’il appartient aux collectivités de s’assurer que leurs systèmes d’assainissement ont des capacités de collecte et d’épuration des eaux usées suffisantes notamment en saison touristique, capacités qui sont régulièrement vérifiées par les services de police de l’eau. Lorsque des travaux d’extension sont nécessaires, le choix de la solution revient à la collectivité, qui pourra prendre l’attache du service de police de l’eau afin de trouver la solution la plus appropriée et la moins coûteuse.

Retrouver l’intégralité de ma question écrite et de la réponse du ministère ici.