Réponse à ma question écrite sur les effets indésirables consécutifs à une vaccination chez le chien

J’ai souhaité attirer l’attention du ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, le 4 avril 2016, sur les graves effets indésirables consécutifs à une vaccination chez le chien. Je souhaitais ainsi savoir si une modification de l’article 3 de l’arrêté du 10 octobre 2008 relatif aux conditions et modalités de vaccination des carnivores domestiques est envisagée en vue de protéger la santé animale et d’éviter des vaccinations inutiles.

Dans sa réponse publié le 5 juillet 2016, le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt rappelle que l’administration d’un vaccin à un chien correspond à la deuxième cause de déclaration d’effets d’indésirables pour l’espèce canine, après les antiparasitaires externes. Il rejette cependant la possibilité d’attribuer à la valence «rage» la responsabilité d’effets indésirables dès lors qu’un vaccin est destiné à prévenir plusieurs maladies. Par ailleurs les effets indésirables consécutifs à une vaccination canine figurent déjà dans la notice d’utilisation. Le ministre conclue qu’en l’état, le nombre de déclarations d’effets indésirables de vaccins canins ne signe pas une mise en danger de la population canine.

Retrouver l’intégralité de ma question écrite et de la réponse du ministre ici.