La France et l’Ecosse après le Brexit

Interrogé par un journaliste britannique sur les relations entre la France et l’Ecosse à la suite du vote du Brexit, j’ai rappelé qu’il y avait beaucoup de sympathie envers les Ecossais, qui je le rappelle, ont voté à 62% pour rester dans l’Union européenne. Il y aura sûrement des rencontres informelles entre nos deux pays car il est nécessaire de connaître tous les points de vue en vue des négociations avec le Royaume-Uni. Pourtant, et quelles que soient nos bonnes relations historiques avec l’Ecosse, la « Vieille Alliance » ou Auld alliance en scots ne peut signifier pour la France mener un accord avec le pays en vue de son maintien dans l’Union européenne. Aussi dure que peut sembler cette position, de telles discussions avec l’Ecosse pourraient être vues comme une tentative de diviser le Royaume-Uni et seraient regrettables. La priorité est d’établir un nouvel agenda des relations entre la France et le Royaume-Uni.

Vous pouvez retrouver cet entretien ici.