Soutien pour la nomination des Casques Blancs syriens pour le Prix Nobel de la Paix.

2014-09-20t121352z_180407301_gm1ea9k1jy801_rtrmadp_3_syria-crisis_0

Alep, le 20 septembre 2014, des Casques blancs viennent au secours de civils après un bombardement.Reuters/Hosam Katan

Quelques semaines avant son assassinat, j’avais signé aux côtés de la député britannique Jo Cox, une lettre ouverte rassemblant 26 parlementaires  d’Europe, appelant au parachutage d’aide humanitaire dans les zones assiégées en Syrie. Je soutiens également la nomination, en l’honneur de Jo Cox, des Casques Blancs syriens pour le Prix Nobel de la Paix. Sans armes et indépendants, les Casques Blancs sont un groupe de près de 3 000 secouristes bénévoles à travers toute la Syrie qui risquent leur vie pour venir en aide à tous ceux qui en ont besoin, sans considérations religieuses ou politiques. Depuis leur création fin 2013, ils ont déjà sauvé 60 000 vies. Plus de 133 organisations et 130 000 personnes soutiennent déjà la nomination des Casques Blancs pour le Prix Nobel pour la Paix.

Avec ma collègue Axelle Lemaire, ancienne députée des Français d’Europe du Nord et désormais Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargée du Numérique et de l’Innovation, j’ai souhaité signer cette déclaration conjointe:

« Après plus de cinq années de guerre en Syrie, il peut être difficile de trouver encore l’espoir au milieu de cet enfer. Pourtant, face à l’omniprésence de la mort, de la destruction, et de l’horreur indescriptible, les femmes et hommes de la Défense Civile Syrienne, plus connus sous le nom de Casques Blancs, nous enseignent le véritable sens de l’héroïsme. Alors que sort aujourd’hui un documentaire célébrant leur héroïsme, cela fait aujourd’hui trois mois que nous avons brutalement perdu notre camarade, la députée britannique Jo Cox, amie et soutien indéfectible des Casques Blancs. Nous nous étions alors engagés à perpétuer son héritage. Il ne saurait y avoir aujourd’hui d’hommage plus approprié que de poursuivre son combats pour ces héros qui n’attendent rien en retour, en apportant notre soutien à leur nomination pour le Prix Nobel de la Paix. Cette nomination est un rappel pour le monde entier de l’extraordinaire engagement de Syriens ordinaires pour ramener la paix dans leur pays, un symbole d’espoir pour que cette guerre dévastatrice prenne fin. »