Ma question écrite sur le désarmement nucléaire

J’ai souhaité attirer l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur le projet de résolution qui a été déposé à l’ONU le 28 septembre 2016 à l’initiative de 6 États (Autriche, Irlande, Brésil, Mexique, Nigéria, Afrique du Sud) et qui est intitulé « Pour faire avancer les négociations multilatérales sur le désarmement nucléaire ». Ce projet doit être adopté prochainement par la première commission de l’Assemblée générale de l’ONU (désarmement et sécurité internationale) puis par l’Assemblée générale elle-même en séance plénière. Il prévoit que dès 2017 une conférence de l’ONU négociera un traité d’interdiction des armes nucléaires conduisant à leur élimination totale, ce qui constituerait une avancée majeure pour le renforcement de la sécurité internationale et l’universalisation du régime de non-prolifération nucléaire. Dans un contexte où la loi de programmation militaire pluriannuelle adoptée a donné des moyens supplémentaires au système de défense français, il serait hasardeux que ces moyens s’inscrivent dans une nouvelle stratégie de dissuasion nucléaire. Je voudrais savoir quelle est l’attitude de la France vis-à-vis du démarrage de ces négociations internationales au moment où plusieurs pays appuient ce projet de résolution.

Retrouvez ma question écrite