Réponse à ma question écrite sur le prix de rachat de l’électricité produite par les éoliennes en mer

J’avais interrogé il y a plusieurs mois madame la Ministre Ségolène Royal sur le prix de rachat de l’électricité garanti par l’État suite à l’appel d’offres engagé relatif à la construction d’éolienne en mer. Tout en soulignant la nécessaire transition énergétique, à laquelle vont contribuer les parcs éoliens de Tréport et Noirmoutier, j’avais insisté sur la transparence qui devait entourer ce processus. En effet, il est déterminant que le consommateur puisse savoir quelle est la part prise par ce processus dans sa facture énergétique.

Dans sa réponse du 1er novembre, la Ministre rappelle son engagement de respecter la nouvelle directive de la Commission européenne « climat énergie » imposant une réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030. A cet égard, la diversification du mix énergétique par la construction de parcs éoliens en mer est un pilier de la transition énergétique.

Ainsi, la Ministre a assuré que le prix d’achat de l’électricité proposé dans les offres des candidats constituait un critère de notation clé. La puissance des projets lauréats de l’appel d’offres de 2013 s’élevant à 992 MW, pour une production annoncée de 3,9 TWh, la commission de régulation de l’énergie (CRE) a estimé que les charges de service public en résultant atteindraient environ 654 M€ par an pendant 20 ans à partir de 2022, soit un surcoût annuel de 167 €/MWh produit par rapport au prix de marché de l’électricité. Ces estimations ont été calculées sur la base d’un prix de marché de 53,7 €/MWh en 2022.

Par ailleurs, la Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a annoncé que le développement de la filière éolienne en mer permettra de consolider 10 000 emplois directs et indirects. De plus, un nouvel appel d’offres a été lancé en avril 2016 pour la construction d’un site similaire au large de Dunkerque. Pour cet appel d’offres, une procédure spécifique, dite de « dialogue concurrentiel » a été mise en place afin d’accroître la pression concurrentielle entre les acteurs et ainsi d’assurer le meilleur prix de rachat de l’électricité par l’État afin de limiter l’impact financier pour les consommateurs.

Vous pouvez retrouver ma question écrite et la réponse de Mme la Ministre sur le site de l’Assemblée Nationale.