Nomination de Jonas Jakobsson, fondateur de la société Nordic Equity, au grade de chevalier de la Légion d’honneur

img_5460

J’ai eu le plaisir de féliciter Jonas Jakobsson le 16 novembre dernier au Cercle de l’Union interalliée pour l’obtention de son grade de chevalier de la Légion d´honneur. Fondateur de la société d’investissement Nordic Equity, Jonas Jakobsson est très impliqué dans les relations économiques franco-suédoises et a partagé son amour de la France avec nous en présence de Madame l’Ambassadeur de Suède en France. À cette occasion, j’ai prononcé ce discours:

Madame l’Ambassadeur,

Chers amis de la société Nordic Equity,

Cher Jonas Jakobsson,

Chers amis franco-nordiques,

C’est un vrai plaisir d’être parmi vous ce soir pour féliciter chaleureusement la nomination de Jonas Jakobsson, fondateur de la société Nordic Equity, au grade de chevalier de la Légion d’honneur. Nous avons une occasion d’évoquer les relations économiques et commerciales franco-suédoises. Revenons à certains concepts qui me paraissent importants pour comprendre la réalité de cette relation, mais aussi ses possibilités futures. Cher Jonas Jakobsson, vous avez fondé la société Nordic Equity, je retiens de ce nom le terme d’équité qui me semble tellement approprié à notre époque. L’équité signifie trouver dans la réciprocité un accord, l’équité, c’est corriger une relation pour qu’elle soit juste et acceptée. C’est une loi profonde qui conjugue la justice corrective chère à Aristote à l’esprit consensuel nordique. Le gouvernement français avait en 2012 promu la notion de juste échange dans les relations économiques et politiques de la France avec ses partenaires. Le juste échange n’est pas du simple libre-échange, le juste échange consiste à favoriser les relations économiques avec des pays qui partagent des valeurs similaires aux nôtres. Au-delà de l’échange de biens et de services, la culture vient couronner la relation et lui donner une dimension fondamentale. Pour moi, il y a du juste échange dans l’équité nordique et nous devons fructifier cette relation.

Après le juste échange, nous avons la confiance qui est nécessaire à l’investissement. Les pays scandinaves et nordiques sont habitués à gérer des fonds conséquents. Je pense qu’il y aurait effectivement matière à renforcer ces investissements de part et d’autre pour accomplir ce juste échange. Dans la méthode à suivre, il y a un équilibre à trouver dans les partenaires d’un investissement ainsi qu’un projet à établir. Un an après la mise en application de l’accord de Paris sur le climat, nous pouvons oser en proposant des stratégies d’investissement portant sur la lutte contre le réchauffement climatique. La relation économique franco-suédoise est même qualifiée pour cela. Pourquoi ne pas imaginer un fonds vert européen pour le climat comme il en existe au niveau international avec la Banque mondiale ? Nous avons besoin pour cela de structures solides d’investissement pour donner un ton résolument vert à nos relations.

C’est un moment particulier ce soir car j’ai pu mesurer à l’Assemblée Nationale l’immense capital de sympathie dont jouit la Suède. Lorsqu’il est question d’égalité hommes-femmes, de respect des droits de l’homme et je pense à la proposition de loi sur l’abolition du système prostitutionnel en France inspirée par la Suède, lorsqu’il est question de parentalité, d’aménagement des temps de vie privée et professionnelle, on se tourne vers la Suède. Devenu moi-même député au printemps 2014, j’ai eu à cœur de définir un projet de circonscription avec une forte implantation nordique. Lorsque nous avons discuté de la loi sur la transition énergétique, j’ai mentionné le cas de la Suède avec les réseaux d’économie circulaire et le chauffage par les déchets dans certaines communes, lorsque nous avons discuté de la loi sur la réforme du droit d’asile, je me suis référé à l’exemple suédois en évoquant en particulier la politique d’accueil et le suivi des mineurs, lorsque nous avons discuté de la loi sur le travail et de la mise en place d’un compte personnel d’activités, j’ai en vain proposé à ce que nous puissions réformer l’affiliation syndicale pour créer un grand compromis productif entre le monde du travail et les dirigeants d’entreprise. La sécurisation des parcours professionnels, la réforme des rythmes scolaires dans le cadre de la refondation de l’école, la tentative d’un dialogue social apaisé dont nous avons tant besoin dans notre pays, sont inspirées des pratiques suédoises. Ne cherchons pas sans cesse l’extravagance avec des produits de luxe rares, sachons aussi faire preuve d’ingénierie sociale pour toucher des publics plus importants. Je ne crois pas aux modèles, mais plutôt aux relations fraternelles faisant évoluer chacune des parties. L’objectif est d’affirmer une autonomie individuelle et sociale afin d’atteindre plus de bien-être social.

J’avais eu l’occasion il y a quelques années de passer du temps dans une filiale de l’entreprise Geodis à Norrköping spécialisée dans la messagerie express, le transfert de colis et la logistique de transports routiers. Il y avait un véritable intérêt pour développer un savoir-faire, des partenariats avec des fonds d’investissement pour augmenter la capacité de l’entreprise. En 2013, j’avais assisté à Nässjö à une conférence franco-suédoise réunissant les acteurs français et suédois des chemins de fer. Ce fut l’occasion de lancer des coopérations professionnelles pour trouver des convergences et des synergies, notamment sur la signalétique, la capacité du rail et d’autres domaines techniques liés au transport de personnes et de marchandises. Des conventions d’engagement avaient été signées et ces coopérations se poursuivent encore aujourd’hui. Nous avons besoin d’investisseurs privés pour faire vivre cette relation franco-suédoise concrète. Je fais même le rêve que cette relation puisse servir de fer de lance à un lien profond entre la francophonie économique et le Conseil des pays nordiques. Voilà ce que je tenais à vous dire ce soir en réitérant mes félicitations à Jonas Jakobsson, en vous remerciant de votre invitation et en vous souhaitant à toutes et à tous une excellente soirée.