2ème réunion interministérielle sur l’enseignement français à l’étranger

photo-rim-frederic-de-la-mure-600x400

Le 23 novembre dernier, Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, et Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont coprésidé la deuxième réunion interministérielle consacrée à l’enseignement français à l’étranger.

Etaient conviés à cette rencontre les parlementaires membres du conseil d’administration de l’AEFE (Hélène Conway-Mouret, Claudine Lepage, Chantal Guittet et moi-même), des responsables administrations des deux ministères (Florence Robine, directrice générale de l’enseignement scolaire, et Anne-Marie Descôtes, directrice générale au MAEDI et présidente du conseil d’administration de l’AEFE) le directeur de l’AEFE (Christophe Bouchard), les représentants des acteurs de l’enseignement français à l’étranger parmi lesquels la Mission laïque française, la Fédération des Associations de Parents d’élèves des établissements d’enseignement français à l’étranger (FAPEE) ainsi que les directeurs du Centre international d’études pédagogiques (CIEP) et du CNED.

Cette réunion, qui fait suite à la première réunion organisée en novembre 2014, fut l’occasion pour les deux ministres de réaffirmer leur volonté de poursuivre le rapprochement entre les deux ministères et de renforcer la coopération des agences et des organismes partenaires qui œuvrent au service de l’enseignement français à l’étranger.

Jean-Marc Ayrault et Najat Vallaud-Belkacem ont également souligné l’importance stratégique de l’enseignement français à l’étranger qui constitue un instrument d’attractivité et de rayonnement de la France, au croisement des enjeux d’éducation, d’égalité des chances, de coopération et de diplomatie d’influence.

En sa qualité de vecteur de diffusion de la langue française et d’outil pour la coopération éducative, le réseau d’enseignement français à l’étranger apparait plus que jamais comme un atout essentiel pour le développement des communautés et des entreprises françaises à l’étranger dans un environnement international toujours plus concurrentiel.

Alors que l’éducation est un enjeu central pour tous les pays, les ministres ont dressé le bilan des actions menées en faveur du développement de ce réseau et défini des orientations complémentaires pour rendre encore plus attractive l’offre éducative française à l’international.

Ainsi, il a été notamment décidé :

– de mettre en œuvre une politique ambitieuse de formation des personnels recrutés localement, en présentiel et en ligne, en partenariat avec les écoles supérieures du professorat et de l’éducation, les universités :

– d’améliorer la création de centres de formation professionnelle et technologique qualifiante : 100 centres d’excellence professionnelle (soit une augmentation de 35% par rapport à 2014) forment 100 000 élèves et mobilisent 18 emplois et 1000 formateurs

– d’accélérer l’offre éducative complémentaire par la mise en place d’une école française numérique à l’étranger ayant pour ambition de faire de la France une référence en matière de services éducatifs numériques innovants et de rendre l’éducation française accessible au plus grand nombre (élèves, enseignants et, de manière générale, tous ceux qui souhaitent apprendre et se perfectionner en français)

-d’augmenter le nombre de sections francophones notamment via le label FrancEducation dont le nombre d’établissements labellisés a progressé de 70%

– d’assurer un meilleur suivi de l’homologation des établissements par la mise en place d’une plateforme dédiée et un renouvellement de l’homologation tous les 5 ans afin de pouvoir assurer un contrôle et une évaluation plus précis de la qualité de l’enseignement dans chaque établissement

– de mettre en place une gestion des ressources humaines plus efficace permettant de mieux inscrire l’expatriation dans un parcours de carrière, d’anticiper les besoins du réseau et de mieux gérer le retour en France des personnels

Ces enjeux et axes stratégiques sont inscrits dans feuille de route conjointe sur l’enseignement français à l’étranger publiée par les ministres à l’issue de la réunion interministérielle que je vous invite à consulter ainsi que le discours prononcé par Jean-Marc Ayrault à cette occasion.

Crédit photo : Frédéric de la Mure / MAEDI