Le Brexit et la question de la citoyenneté européenne

Que ce soit pour les Européens au Royaume-Uni ou les Britanniques en Europe, le vote du Brexit a créé une situation d’incertitude où d’un côté comme de l’autre, des citoyens se sentent pris en otage. D’un point de vue humain, cette incertitude est très dure. La semaine dernière, l’eurodéputé luxembourgeois Charles Goerens déposait un amendement au rapport du Parlement européen sur l’évolution de la structure institutionnelle de l’Union européenne, dans lequel il appelait à la création d’une citoyenneté européenne associée pour ceux qui se sentent européens et souhaitent faire partie du projet européen, mais sont ressortissants d’un ancien État membre. Cette possibilité pourrait, selon lui, apporter une solution pratique aux citoyens britanniques lésés par le Brexit. Je rejette cette proposition d’Europe à la carte qui risquerait de nuire à la crédibilité de l’Union européenne. Les Britanniques se sont exprimés et il faut maintenant respecter leur décision. S’il y a un vote au Parlement britannique, ce que je souhaite, il faut que ce vote porte sur les modalités de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et non sur la sortie en elle-même. Cela est d’autant plus important dans un contexte de montée du populisme. Retrouvez mon entretien sur France 24.