Infolettre du 20 décembre

Je viens de publier une nouvelle infolettre. Bonne lecture!

***

Madame, Monsieur, chères et chers concitoyens d’Europe du Nord,

« Quand la lune sera pleine / Et que le soleil sera rouge / On verra alors sur la plaine / Un homme faisant brûler de la sauge. / Sa peine sera immense comme la mer / Car il aura vu la terre disparaître sous ses pieds / Les hommes machines l’auront dévoré les premiers / Pour en faire une nouvelle cité » écrivait la poétesse innue Rita Mestokosho dans son recueil Comment je perçois la vie grand-mère paru en 2009. Ces quelques vers nous invitent à être les témoins du fondamental, une année après la multiplication des engagements pris lors de la Conférence de Paris sur le climat. Les catastrophes naturelles se sont multipliées, les records sont battus régulièrement transformant l’année en une série de ruptures climatiques. Il importe pour cela d’accompagner toutes les mesures de transition énergétique et de recyclage. La pollution elle-même nous amène à développer des stratégies nouvelles, que ce soit le télétravail, la circulation alternée, l’émergence de modes de transport durables et le développement de circuits alimentaires courts. Toutes ces idées, qui ont été abordées cette année à l’Assemblée Nationale, seront à porter lors des prochaines échéances électorales. Pour cela, l’implication et la participation citoyennes demeurent essentielles, c’est pour cela que je vous invite chaleureusement à vous inscrire sur le site des primaires citoyennes (https://inscriptionsvotelec.lesprimairescitoyennes.fr/) pour sélectionner la personne capable selon vous de porter cette exigence lors de la campagne des présidentielles du printemps 2017. Pensez à vous inscrire également sur les listes électorales d’ici le 31 décembre sans attendre le dernier moment, votre voix compte.

L’année 2016 s’achève avec son lot de violences et la menace du terrorisme doit nous inciter à penser encore davantage aux victimes. L’État a ouvert depuis les attentats de Nice de juillet 2016 plus de 2.000 dossiers d’indemnisation, il nous faudra élaborer une réponse intelligente avec des modes de sécurité discrets, une culture du care, un partage de l’information, un suivi des personnes touchées et une gouvernance mémorielle adéquate permettant de réparer le corps social. La réponse ne peut être dans l’entresoi confortable des valeurs et des traditions, elle est plutôt dans un lien social sans cesse revigoré. Les annonces d’austérité ne sont pas de nature à nous rassurer quant aux possibilités de faire corps et de faire nation au sein de la mondialisation.

C’est finalement d’esprit civique que nous avons besoin pour puiser de la force et surmonter l’ensemble de ces défis. Raymond Aron le disait, chaque génération vit sa relation à son époque sous le mode de la crise ; ainsi, à l’orée de cette nouvelle année, je souhaitais vous apporter ce message d’espoir en vous souhaitant d’excellentes fêtes de fin d’année avec vos proches et vos relations dans une ambiance multiculturelle. J’ai une pensée particulière pour les Français de Grande-Bretagne qui ressentent une frustration de voir leurs droits pris en otage dans les discussions liées au Brexit. Que 2017 nous apporte un sursaut de lucidité !

Avec mes sentiments dévoués,

Christophe Premat