Ma question écrite sur les enseignants référents pour la scolarisation des élèves handicapés

J’ai jugé nécessaire d’attirer l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, sur l’inquiétude grandissante des enseignants référents pour la scolarisation des élèves handicapés quant aux conditions dans lesquelles ils remplissent leur mission. Dans de nombreux départements, le nombre d’enfants handicapés à accompagner est en effet devenu bien trop important (jusqu’à plus de 250 par enseignant référent) pour leur permettre d’être réellement l’interlocuteur privilégié des familles. Il est aussi inquiétant de voir que les tâches administratives et de communication avec les maisons départementales des personnes handicapées sont de plus en plus lourdes et s’effectuent au détriment du temps consacré au travail sur les projets personnalisés des enfants. Je m’inquiète également du fait que ces postes sont de plus en plus occupés par des « faisant-fonction » faute d’attractivité. Il est essentiel que des mesures soient prises afin de permettre aux enseignants référents d’exercer pleinement leur fonction pour que le métier redevienne attractif et que tous les élèves handicapés aient la possibilité d’être scolarisés dans les meilleures conditions comme la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées le prévoit.

Retrouvez ma question écrite sur le site de l’Assemblée nationale.