Éthique du sport, régulation et la transparence du sport professionnel : une victoire pour les Français de l’étranger

L’assemblée nationale a examiné et adopté le 14 janvier 2017 la proposition de loi visant à préserver l’éthique du sport, à renforcer la régulation et la transparence du sport professionnel. Les principaux objectifs de ce texte consistent à engager une nouvelle démarche à la fois exigeante et responsable pour offrir davantage d’attractivité pour les investisseurs et de compétitivité pour les clubs, tout en garantissant et en améliorant les règles d’éthique, de transparence et de contrôle pour accompagner au mieux le mouvement de professionnalisation du sport tout en en renforçant les nécessaires garde-fous déontologiques.

Cette proposition de loi m’a surtout donné l’occasion de défendre un amendement que j’avais déja déposé lors de l’examen du texte en commission visant à favoriser la détection de talents auprès des jeunes athlètes français vivant hors de France et à leur permettre un accès au sport de haut niveau. En effet, de nombreux talents sportifs français ou binationaux vivant hors de France, évoluant parfois au plus haut niveau dans leur pays de résidence, n’ont pas la chance de faire partie des programmes de détection mis en place par les fédérations sportives françaises.

J’ai été très heureux de voir mon amendement adopté qui permettra incontestablement de concourir à l’amélioration des programmes de sélection des talents et de répondre à l’ambition de la France d’augmenter le nombre de médailles dans les compétitions internationales.

Nous avons, avec mes collègues parlementaires représentant les Français de l’étranger et l’ensemble du groupe Français du monde, écologie et solidarité de l’Assemblée des Français de l’étranger, signé cette tribune nous félicitant de l’adoption de cet amendement qui marque la reconnaissance et la prise en compte concrète du fort potentiel que représentent les jeunes françaises et français de l’étranger.