pour une meilleure prise en compte de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

A l’occasion de l’examen de la proposition de loi visant à agir concrètement en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, j’ai rappelé l’ampleur de l’inégalité salariale entre les femmes et les hommes en France. En effet, notre pays est classé au 131ème rang mondial sur 134 en matière d’égalité salariale alors que d’autres pays européens, en particulier dans la 3ème circonscription, tendent et agissent depuis de nombreuses années vers l’effort paritaire. Je pense notamment à la Suède qui a presque réalisé cette parité au niveau du Parlement avec 45% de femmes représentées et un gouvernement totalement paritaire.

J’ai également souhaité souligner le fait que l’égalité professionnelle pourra progresser plus rapidement si le genre devient un indicateur central des politiques publiques avec notamment l’idée d’inclure davantage la méthode des budgets genrés.

Retrouvez ci-dessus l’intégralité de mon intervention lors de la discussion générale de la proposition de loi.