#24 Témoignage d’une Française au Royaume-Uni

telechargement

1) Pour quelles raisons avez-vous choisi de vous installer au Royaume-Uni ?

Nous habitions aux Etats-Unis depuis plusieurs années et mon mari a été muté au bureau de Londres. Nous sommes arrivés le 22 mai 2016, tout juste un mois avant le referendum sur le Brexit. Apres plusieurs années de l’autre côté de l’Atlantique, nous souhaitions vraiment nous rapprocher de la France mais nous n’étions pas prêts à rentrer non plus. Nous aimons la vie d’expatriés, le quotidien en anglais, la découverte de nouvelles cultures. Londres nous semblait être la meilleure destination et cette mutation est arrivée au bon moment.

2) Quel est votre ressenti et quelle est votre expérience, en tant que Français établi au Royaume-Uni, depuis le vote Brexit du 23 juin ?

Je suis née en 1985 et je me suis toujours sentie résolument européenne. Je crois en l’idéal européen et je suis bien évidemment très déçue et triste que les Britanniques aient voté majoritairement en faveur du Brexit. Mais, même si nous n’avons vécu au Royaume-Uni que très peu de temps avant le referendum – 1 mois – et qu’il est compliqué pour nous de comparer l’avant et l’après, je n’ai pour l’instant pas l’impression d’un réel changement dams la vie de tous les jours. Nous vivons à Londres qui a majoritairement voté Remain et ou beaucoup de ressortissants européens sont installés. Les gens semblent vivre comme avant même s’ils sont déçus et inquiets pour le futur. 

3) Dans quelle mesure ce vote a-t-il influencé la relation que vous entretenez avec le pays et avec les Britanniques ainsi que vos projets futurs (en termes d’activité professionnelle, de mobilité et de choix lié à la nationalité) ?

Pour l’instant pour moi comme pour mon mari ce vote n’a pas impacté notre relation avec le Royaume-Uni ou encore nos projets futurs. 

Je vois dans le vote Leave une réponse du peuple a un système qui ne fonctionne plus et dont une partie de la population se sent exclue. Ce n’est pas un problème purement britannique mais une situation mondiale (le vote Trump ou la montée du FN en France en sont d’autres conséquences). Donc à ce titre cela ne change pas notre rapport au Royaume-Uni ou aux Britanniques.

Nous adorons Londres et nous sommes toujours en période « honeymoon » avec le pays, les gens, la culture, etc. Nous prévoyons toujours de nous installer de manière durable ici. Nous sommes en train d’acheter une maison et je suis enceinte d’une petite fille qui doit naître au mois de mars que nous souhaitons éduquer dans le système britannique. 

Nous restons optimistes sur les changements à venir et pensons qu’il y aura des mesures mises en place pour permettre aux ressortissants européens déjà installés ici de rester. Et en ce qui concerne notre situation personnelle, s’il devient nécessaire d’obtenir un visa pour vivre et travailler au Royaume-Uni, nous sommes convaincus que la société pour laquelle mon mari travaille pourra nous sponsoriser. 

 

4) Quelles sont vos attentes vis-à-vis des gouvernements français et britannique, et de l’Union européenne ?

J’espère qu’un dialogue constructif va démarrer entre l’Europe et le gouvernement britannique et que c’est un « soft Brexit » qui en résultera (meme si les premières déclarations de Theresa May ne vont pas dans ce sens). Mais il me semble également important que Bruxelles et la France ne cèdent pas trop facilement aux demandes du gouvernement britannique car cela pourrait légitimer les autres discours euro sceptiques qui se développent un peu partout en Europe et à terme nuire a l’idéal communautaire de l’UE.