Voilà, c’est fini

Madame, Monsieur, chères concitoyennes et chers concitoyens d’Europe du Nord,

Comme je vous l’avais annoncé dans ma dernière infolettre, mon mandat de député prend fin ce lundi 27 mars ; je redeviendrai alors député-suppléant d’Axelle Lemaire.

Ce billet sera le dernier posté sur ce blog qui ne sera plus alimenté mais qui restera consultable jusqu’à la prochaine élection législative (1er tour le 4 juin, 2ème tour le 18 juin)

Je vous renouvelle mes vœux de réussite dans vos projets personnels, professionnels et militants et vous souhaite à toutes et à tous une très bonne continuation.

Christophe Premat

J’exprime ma solidarité au peuple et aux parlementaires britanniques touchés par l’attentat survenu à Londres

Un terrible attentat a frappé le quartier de Westminster à Londres et le Parlement britannique ce mercredi 22 mars.

J’exprime mon entière solidarité au peuple et aux parlementaires britanniques et transmets mes sincères condoléances aux blessés et aux familles des victimes.
D’après des informations confirmées par l’AFP, trois lycéens français en visite à Londres avec leur classe font partie des blessés. Je leur adresse, ainsi qu’à leurs camarades et à leurs familles, ma totale sympathie et leur assure de ma pleine disponibilité.

Je salue la rapidité de l’intervention des forces de l’ordre et des services de secours britanniques et le calme dont ont fait preuve les députés de la Chambre des Communes en pleine session parlementaire.

Alors que nous commémorons le triste anniversaire des attentats survenus à Bruxelles il y a un an jour pour jour, ces actes de nature terroriste qui ont frappé Londres nous rappellent que les risques d’attaques contre la démocratie restent permanents en France comme partout en Europe et dans le monde et nous encouragent à renforcer la collaboration européenne en matière de renseignement et de lutte contre la menace terroriste.

Proposition de résolution pour la reconnaissance du génocide des Tutsis au Rwanda et soutien à l’appel international « Pour la fin de l’impunité pour les génocidaires et leurs complices »

D’avril à juillet 1994, plus de 800 000 personnes ont trouvé la mort dans le génocide des Tutsis au Rwanda. C’est plus de 75 % de la population Tutsi qui a été décimée. Chaque année, le 7 avril, les Rwandais se réunissent pour commémorer cet événement tragique. Partout dans le pays, des mémoriaux sont fleuris à la mémoire des victimes et de leurs proches. Chaque année depuis 2014, une délégation de jeunes Français et Européens se joint à ces cérémonies de commémoration.

La France a opéré le 7 avril 2016 la déclassification partielle des archives de la Présidence française concernant les actions qui ont été menées au Rwanda dans l’été 1994. Cet acte marque un premier pas symbolique pour répondre à la nécessaire exigence de vérité qui s’impose au nom du devoir mémoriel. Il en appelle néanmoins d’autres et c’est pourquoi, j’ai déposé, le 6 mars dernier, une proposition de résolution invitant le gouvernement français à reconnaître publiquement le génocide des Tutsis rwandais. En faisant acte de mémoire, la représentation nationale participe à l’ouverture d’une démarche de compréhension des conditions menant à de tels actes pour éviter qu’ils ne se reproduisant à l’avenir. Tel est l’esprit de cette proposition de résolution que vous pouvez retrouver sur le site de l’Assemblée nationale.

Je suis par ailleurs heureux de vous signaler la publication, dans le journal Le Monde , de l’appel international initié par le Mouvement antiraciste européen (EGAM) dénonçant l’impunité dont bénéficient d’ex-génocidaires rwandais présumés résidant en Europe, et particulièrement en France. Je suis signataire de cet appel, aux côtés de dix-huit collègues parlementaires et de nombreuses personnalités. Je vous avais déjà parlé de cet appel dans un précédent post de blog, à retrouver ici.

Dernière infolettre de mon mandat

Voici la dernière infolettre de mon mandat (disponible ici), je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne continuation dans un esprit de combat et de lucidité par rapport aux défis collectifs qui nous attendent.

***

Madame, Monsieur, chères et chers concitoyens d’Europe du Nord,

Presque trois années pour vous représenter avec à la clé des joies immenses, des moments de doute, des événements tragiques vécus à vos côtés. Je repars avec beaucoup de fierté de m’être battu pour vos droits au moment où le gouvernement britannique s’apprête à lancer l’article 50 qui aura des conséquences plus qu’incertaines pour vous, citoyens européens, pour l’Union européenne, pour le Royaume-Uni, mais aussi pour tous les autres pays d’Europe du Nord.

C’est pour cela qu’avoir un(e) député(e) représentant les Français établis en Europe du Nord a du sens à une époque où les changements géopolitiques sont majeurs, pour protéger la liberté de circulation et d’échanges et pour maintenir une ouverture vers les autres. Que vous soyez installés temporairement ou définitivement dans un pays d’Europe du Nord, binationaux ou pas, un représentant doit pouvoir établir des liens avec la France dans un jeu d’expatriation/impatriation. Il faut pour cela que vous veniez participer aux prochaines échéances électorales car elles seront capitales pour l’avenir de la France et pour définir un cap dans ce monde tellement incertain.

Le gouvernement a décidé d’annuler le vote électronique pour les élections législatives, ce qui a provoqué votre colère. Cette colère, je l’entends car elle est saine. Votre aspiration à participer aux élections, je la comprends et la fais mienne. Les conditions de sécurité n’étant pas réunies après les tests effectués par le Ministère, les autorités, sur la base de renseignements fiables et raisonnés, ont préféré ne pas prendre de risques. Cela signifie qu’il est possible de voter à l’urne, par procuration et par correspondance (seulement aux législatives pour cette dernière option, et à condition de s’inscrire auprès de votre Consulat jusqu’au 14 avril prochain).

Je me rendrai en Islande du 17 au 19 mars pour un dernier déplacement afin de rendre compte de mon mandat et d’y donner une conférence à l’Alliance française de Reykjavik sur les conséquences du Brexit en Europe du Nord (samedi 18 mars à 14.30). À partir du 28 mars prochain, Axelle Lemaire reprendra le flambeau pour vous représenter jusqu’au mois de juin, je vous laisse le soin de la contacter pour tous les sujets qui vous préoccupent.

Fidèle à ma conception (https://christophepremat.com/2014/05/22/un-nordique-a-lassemblee-nationale/) et à mon projet de circonscription sur la francophonie du nord (https://christophepremat.com/2014/07/17/francophonies-du-nord-un-veritable-souffle-pour-la-troisieme-circonscription/), je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne continuation dans un esprit de combat et de lucidité par rapport aux défis collectifs qui nous attendent.

Avec mes très sincères salutations,

Christophe Premat

Déplacement en Islande samedi 18 mars 2017

Chères concitoyennes, chers concitoyens d’Islande,

J’ai choisi d’organiser le dernier déplacement de mon mandat de député en Islande le samedi 18 mars 2017.

A cette occasion, j’ai le plaisir de vous convier à une rencontre-débat sur les conséquences du Brexit pour l’Europe du Nord.

Je vous donne rendez-vous à 14h30 à l’Alliance française de Reykjavik (Tryggvagata 8, plan).  A l’issue de cette rencontre, nous partagerons un moment convivial autour d’un verre de l’amitié.

Pour celles et ceux d’entre vous qui le souhaitent, je vous propose également de vous rencontrer individuellement à l’occasion d’une permanence parlementaire afin d’échanger avec vous sur vos préoccupations en tant que Français établis à l’étranger. Celle-ci se tiendra de 10h à 12h à l’Ambassade de France (Túngata 22, 101 Reykjavík, plan).

Pour participer à la réunion publique et vous inscrire à la permanence parlementaire, merci de nous écrire à cette adresse: tl.cpremat@clb-dep.fr

Au plaisir de vous retrouver !