Compte-rendu de mon déplacement à Copenhague le 8 mars 2017

Le 8 mars dernier, je me suis rendu à Copenhague pour y rencontrer nos compatriotes et nos forces vives. La Chambre de Commerce franco-danoise m’a accueilli en présence du conseiller consulaire Luc de Visme pour un échange avec des entrepreneurs travaillant dans le numérique, l’ingénierie de l’éducation et le développement durable. Les relations franco-danoises économiques sont largement perfectibles même si pour des investisseurs danois, des craintes subsistent quant à la stabilité de l’environnement économique français. Ce fut l’occasion de rappeler les efforts effectués depuis quelques années sur l’exportation et la simplification des démarches administratives. Cela étant, je me sens une responsabilité comme parlementaire dans les mesures fiscales car la fiscalité ressort souvent plus complexe des débats budgétaires tenus au Parlement. Pour avoir une lisibilité fiscale, il faudrait pouvoir tester les mêmes dispositifs au cours d’un quinquennat en diminuant les ajustements. Mon ressenti est que le fait de détricoter certaines mesures fiscales tient également au poids des lobbies qui profitent des navettes parlementaires entre l’Assemblée Nationale et le Sénat. Lors de cette rencontre, j’ai été heureux de pouvoir saluer le prix French Tech du Danemark, Aurélia Durand, de la start-up Harmonirak (http://www.doubleu.dk/) accordé par la Chambre de Commerce franco-danoise et financé en partie sur ma réserve parlementaire.

J’ai continué mes visites avec Luc de Visme par un entretien au Parlement danois avec la députée social-démocrate Yildiz Ardogan avec laquelle nous avons évoqué le futur européen, les nouvelles initiatives européennes des États-membres, la montée des revendications nationalistes et les nouvelles alliances politiques possibles. Nous avons pu comprendre tout ce qui sépare un système institutionnel favorisant les coalitions et les convergences sur certaines politiques publiques de notre système majoritaire. La social-démocratie au niveau européen gagnerait à se faire entendre sur une position de convergence des normes sociales et fiscales. Je me suis ensuite rendu au lycée français pour rencontrer les enseignants afin de discuter des évolutions de l’AEFE et de notre réseau éducatif et culturel dans le monde dans un contexte d’incertitude géopolitique. J’ai eu ensuite le plaisir de répondre aux questions d’une classe de lycéens sur le mandat de député des Français de l’étranger. L’après-midi s’est poursuivi par des permanences parlementaires et une réunion publique autour du thème « transparence et politique », organisée en partenariat avec la section du parti socialiste français au Danemark.

Les colères sont fortes à l’égard d’un système politique à bout de souffle. Si le jeu politique semble en apparence ouvert, ce n’est pas tant par des difficultés conjoncturelles qu’un cycle qui s’achève. En ce sens, il y aura une révolution institutionnelle qui nous permettra peut-être de rétablir des règles et une ligne politique lisible et assumée. J’ai eu le plaisir d’interroger deux étudiants bénéficiant du SU danois, l’équivalent du revenu universel proposé par Benoît Hamon. Les conditions sont spécifiques, l’avantage est que ce revenu garantit une autonomie à des jeunes danois qui trouvent la capacité de développer un projet entrepreneurial ou d’une autre nature. C’est en ce sens qu’une telle proposition devrait être débattue. La journée s’est conclue par un pot d’amitié avec l’association Français du Monde au Danemark présidée par Sylvie Guetienne que je tiens tout particulièrement à saluer et à remercier.

Permanence parlementaire et réunion publique à Copenhague le 08 mars

telechargement-2

« Quelle transparence en politique ? « 

J’ai le plaisir de vous convier à une rencontre le mercredi 8 mars, à 18h, pour évoquer les questions de transparence dans la vie politique et échanger avec vous de vos préoccupations en tant que Français établis à l’étranger.

Lieu: Vester Voldgade 96, 1552 Copenhague
Inscriptionhttps://www.eventbrite.co.uk/e/rencontre-debat-avec-le-depute-christophe-premat-tickets-32227714963

telechargement-3

La réunion sera précédée d’une permanence parlementaire afin que celles et ceux qui le souhaitent puissent s’entretenir avec moi, individuellement. Pour cela, merci de vous inscrire obligatoirement à cette adresse: ml.cpremat@clb-dep.fr Nous reviendrons vers vous pour vous confirmer votre rendez-vous et le lieu de rencontre.

#4 Brexit – Témoignage d’un Français au Royaume-Uni

telechargement

1) Pour quelles raisons avez-vous choisi de vous installer au Royaume-Uni ?

En 1977, après une période de formation dans un groupe industriel français, j’ai eu l’ offre de joindre son opération commerciale au RU pour diriger le département comptabilité/finance. Après (presque) 40 ans et avoir progressé au sein de la société filiale britannique, maintenant en retraite, je suis toujours au RU sans aucune intention de le quitter. J’ai établi au cours de ces années une famille ici, marié à une citoyenne britannique et avec deux enfants (adultes), sans position de replis sur le continent. 

Employé par une société sous le régime fiscal britannique, j’ai contribué, au cours de ces années, par mes impôts et contributions de sécurité sociale au financement du pays. Je suis maintenant retraité touchant une retraite d’entreprise (revenus sujets à imposition).

Je suis donc établi au RU plus par le résultat de circonstances que de choix mais je n’ai jamais mis ce résultat en question.  J’ai été accusé (et ai sans doute en conséquence perdu mon emploi) ‘to have gone native’. Je l’accepte et cela, sans doute, explique aussi mon profond désir d’assurer que je puisse continuer à apprécier l’hospitalité britannique. Lire la suite

Débat avec le parti populaire danois sur le rôle des frontières et de Schengen

Je suis intervenu sur la BBC le 23 décembre pour débattre avec Kenneth Berth, député et porte-parole du parti populaire danois pour les Affaires européennes, du rôle des frontières et de l’espace Schengen. Ce débat n’est pas nouveau mais a ressurgi à l’occasion de la capture et de la mort, à Milan, de l’auteur présumé de l’attentat de Berlin. Il est pour moi évident que la fermeture de nos frontières ne permettrait en rien d’empêcher les attaques terroristes. Ceci est une fausse idée. Un contrôle complet des frontières n’est d’ailleurs pas possible, les aéroports constituant des frontières à l’intérieur de nos frontières. Suite aux attentats du 13 novembre à Paris, François Hollande avait annoncé le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières françaises pour faire face à la menace terroriste et rassurer. Cela était nécessaire au vu de la situation. Mais il n’a pas s’agit de fermer nos frontières, ce qui n’est ni désirable ni utile sur le long-terme et ce qui est également très coûteux. C’est en revanche sur les frontières extérieures de l’Union européenne qu’il faut se focaliser en améliorant le partage d’information entre États.

Les Rencontres de la Gauche en Europe du Nord du 19 au 23 Octobre 2016

14379971_650309698464303_5333725914781777206_o

Les militants de gauche se mobilisent autour d’une semaine de débat dans toute la circonscription. A son terme, un grand rassemblement aura lieu à Stockholm les 22 et 23 octobre, deux journées de rencontres entre sympathisants et militants de gauche. Venez écouter Axelle Lemaire, ministre du Numérique et de l’Innovation, Hélène Conway Mouret, Claudine Lepage et Jean-Yves Leconte sénateurs des Francais de l’étranger, débattre et échanger sur l’Europe et l’économie. Vos conseillers consulaires de Stockholm, d’Oslo et Copenhague et les sénateurs animeront une table ronde sur les questions consulaires (simplifications administratives, éducation, retour d’expatriation, intégration, …). Rencontrez les sympathisants et militants de Suède, Norvège, Finlande, Danemark, Irlande, Royaume-Uni et des pays de la Baltique. Le fika est offert !

Lien de l’événement: https://www.facebook.com/events/862612423838606/

Inscription et information: PS.Suede@gmail.com