Compte rendu de mon déplacement à Londres – Débat avec Français Du Monde au Royaume-Uni

Capture d’écran 2015-12-02 à 12.37.54

L’assemblée générale de Français du Monde au Royaume-Uni s’est tenue le 24 novembre dernier à Londres. Invité par Léa Renoux, Présidente de l’association, je me suis rendu à Londres pour rencontrer les membres de Français du Monde au Royaume-Uni.

Lors cette réunion, je suis intervenu sur les attaques à Paris, le Congrès de Versailles et la lutte contre le groupe État Islamique.

Après le choc du vendredi 13 novembre, le Président de la République s’est très vite exprimé pour annoncer des décisions politiques lourdes de conséquences lors du Congrès de Versailles. Point par point nous sommes revenus en détail sur ces annonces:

  • La prorogation d’un état d’urgence (3 mois)
  • L’intensification des opérations en Syrie
  • La formation d’une grande coalition internationale, comprenant la Russie
  • La révision de la Constitution, précisément des articles 16 et 36 respectivement relatifs aux pleins pouvoirs et à l’état de siège
  • La déchéance de nationalité possible pour les binationaux.

J’ai voté à l’assemblée nationale , le 19 novembre dernier, le prolongement de l’état d’urgence pour 3 mois. Je pense que cette mesure est nécessaire à court terme pour lutter efficacement contre le terrorisme et apporter des solutions de sécurisation aux français. En revanche, j’ai exprimé des doutes quant à la nécessité de modifier la Constitution pendant la durée de l’état d’urgence.

Lire la suite

2ème infolettre du mois de novembre 2015

Madame, Monsieur, chères et chers concitoyens d’Europe du Nord,

Choc, guerre, état d’urgence….Un lexique dont nous nous serions bien passés et qui traduit l’état de notre pays après ces terribles événements du 13 novembre.

Tout s’est enchaîné très vite avec des décisions politiques lourdes de conséquences. Jamais je ne me serais imaginé me retrouver au Congrès de Versailles pour avoir à écouter l’allocution du Président de la République. Si la prorogation de l’état d’urgence me paraît nécessaire pour agir efficacement sous le contrôle du Parlement, une révision constitutionnelle a minima me semble inappropriée pour l’instant.

Le rapporteur du projet de loi sur l’état d’urgence, Jean-Jacques Urvoas entamait son discours à l’Assemblée en citant Jean-Jacques Rousseau: tout régime politique qui n’a pas anticipé des états de crise et d’urgence, est condamné à disparaître. Il importe que la continuité entre cette prorogation et l’Etat de droit soit ménagée, c’est dans cet esprit que le Parlement est associé pour évaluer concrètement le résultat des perquisitions en cours et constater éventuellement les abus. On ne peut pas faire comme si rien ne s’était passé, mais il est évident que cet état ne suffira pas à faire reculer la menace terroriste.

Dans cette mondialisation, les bouleversements géopolitiques en cours au Moyen-Orient sont à affronter avec une politique syrienne cohérente. Le cancer est extérieur, il se prénomme Etat Islamique, mais il est aussi intérieur car il prospère sur le déclassement d’un certain nombre de zones urbaines cumulant les difficultés. Comment lutter efficacement contre la radicalisation?

La réponse n’est pas individuelle, mais collective. La puissance publique reste dans ces moments difficiles un repère à préserver.

En outre, l’Europe a vu en quelques heures les frontières réapparaître soudainement mettant presque un terme à l’accord de Schenghen qui a duré trente ans.

Allons-nous définir le projet européen ou revenir aux Etats-nations? L’entre-deux n’est plus tenable, il faut dès à présent travailler pour que peu à peu nous puissions redéfinir un projet européen cohérent. Puisse le mot d’ordre des Lumières du philosophe Emmanuel Kant « Sapere Aude (ose penser) » résonner pour accompagner cette période difficile

Je demeure à votre écoute par courriel à cpremat@assemblee-nationale.fr ou sur les réseaux sociaux. Mes collaborateurs parlementaires à Londres et à Paris restent eux aussi à votre disposition.

Avec mes sentiments dévoués,

Christophe Premat

Retrouvez l’intégralité de l’infolettre du mois de novembre ici

Rassemblement public à Stockholm en hommage aux victimes des attentats de Paris

Capture d’écran 2015-11-24 à 09.32.41

Le 21 novembre dernier a eu lieu à 13 heures un rassemblement d´environ 500 personnes au centre de Stockholm en hommage aux victimes des attentats de Paris. Les rues adjacentes à la place Gustav Adolf avaient été bloquées par la police pour sécuriser cette manifestation à l´initiative de l´Ambassade de France en Suède. L´Ambassadeur de France, Jacques Lapouge, a évoqué cette solidarité que nous sentons dans les pays européens et particulièrement en Suède, une marseillaise a ensuite été entonnée. Mona Sahlin, Mikael Damberg, le ministre de l´innovation et la maire de Stockholm se sont succédé avant que je ne conclue par les paroles suivantes:

Capture d’écran 2015-11-24 à 09.32.54

Lire la suite

French and UK parliamentarians ‘must work together to fight terror’

After Paris, it’s essential that Parliamentarians across Europe help our security services cooperate to fight this hidden enemy, writes French Assemblée Nationale member​ Christophe Premat.

Capture d’écran 2015-11-23 à 10.37.40

Following the terrorist attacks on Paris last Friday, the French Parliament had an extraordinary session in Versailles the 16th of November. This is called a Congress – a reunion of both chambers, the National Assembly and the Senate. According to the article 18 of the Constitution of the Fifth Republic, the President can deliver a crucial message for the nation to both chambers. During the speech, President Hollande qualified the terror attacks as an act of war. The Republic has to take exceptional measures in order to eliminate the threat represented by the Islamic State. The Parliament will vote at the end of the week the extension of the state of emergency which will last three months in order to give the possibility to our security forces to act in an efficient way. The President also mentioned the necessity of revising the Constitution to adapt the country to the new context of war. The decree of 1955 concerning the state of emergency needs to be completed.

Even though these measures are necessary, our legislation is on the whole adapted to the political context. We passed a law against terrorism during September 2014 and a law on the intelligent services in June 2015. This last law gave additional prerogatives to the intelligent services in terms of surveillance and exchange of data.

The role of the MPs is not only to vote on new bills but rather to examine how these laws are applied. Can we strengthen the cooperation of our intelligent services at the European level? It would beneficial to consider this possibility with our colleagues from the House of Commons and the House of Lords. A parliamentary investigating committee created in both countries could examine the nature of this cooperation and the way we adjust our defence against terrorism.

The standing committees on foreign affairs will also control our diplomatic action in the Middle-East, but we need also ideas in terms of how we can organise ourselves in order to fight against a hidden enemy.

This year, the National Assembly created an investigating committee devoted to the analysis of the radicalisation of young people who become jihadists. The committee travelled in different countries such as Denmark to understand how these countries react against this process. Denmark introduced deradicalisation cells to help jihadists to come back from this death ideology. The deradicalisation cells are a part of the solution but a better knowledge of how these networks act together with the instructions of the Islamic State is required. This organisation is different from Al-Qaeda and developed another strategy linked to the resources it has in Syria.

Parliamentary debate between our institutions is essential to guide our security forces in this very important period for the protection of our democratic models.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de mon article en ligne sur le site de Politics Home.

L’Europe du Nord se recueille en mémoire des victimes des attentats de Paris

Au lendemain des terribles attaques survenues à Paris, de nombreuses manifestations de soutien et de solidarité se sont multipliées au sein de ma circonscription. Heureux et fier d’appartenir à cette grande communauté des Français de l’étranger.

Capture d’écran 2015-11-17 à 11.16.44

À Dublin : Une marche digne et forte à Dublin a réuni plus de 6000 participants dans la capitale irlandaise ce week-end. Une Marseillaise a été lancée spontanément à plusieurs fois.

Capture d’écran 2015-11-16 à 13.53.30 Capture d’écran 2015-11-16 à 13.53.45

Pour plus d’informations sur les déclarations et consignes liées aux attentats de Paris en Irlande, je vous invite à consulter le site de l’Ambassade de France en Irlande en cliquant ici.

À Londres, ce sont quelques milliers de Français qui se sont rassemblés sur la place de Trafalgar Square, où le drapeau tricolore a illuminé la façade de la National Gallery sous les applaudissements de la foule.

Lire la suite