proposition de loi visant à préserver l’éthique du sport, à renforcer la régulation et la transparence du sport professionnel

L’examen de la proposition de loi visant à préserver l’éthique du sport, à renforcer la régulation et la transparence du sport professionnel m’a donné l’occasion de rappeler quelques grands principes qui doivent, selon moi, régir le sport de haut niveau : respect de la déontologie, lutte contre le harcèlement sexuel, favoriser l’image et le rayonnement de la France à travers le sport.

C’est pourquoi j’ai souhaité déposer deux amendements, l’un visant à favoriser la détection de talents auprès des jeunes athlètes français ou binationaux vivant hors de France, le second dont l’objectif est de favoriser la pratique sportive de haut niveau dans les établissements de l’AEFE pour associer l’excellence sportive à la réussite éducative et professionnelle que j’ai eu le plaisir de voir être adopté.

Je vous propose de retrouver l’ensemble de mes interventions ci-dessous.

2ème réunion interministérielle sur l’enseignement français à l’étranger

photo-rim-frederic-de-la-mure-600x400

Le 23 novembre dernier, Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, et Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont coprésidé la deuxième réunion interministérielle consacrée à l’enseignement français à l’étranger.

Etaient conviés à cette rencontre les parlementaires membres du conseil d’administration de l’AEFE (Hélène Conway-Mouret, Claudine Lepage, Chantal Guittet et moi-même), des responsables administrations des deux ministères (Florence Robine, directrice générale de l’enseignement scolaire, et Anne-Marie Descôtes, directrice générale au MAEDI et présidente du conseil d’administration de l’AEFE) le directeur de l’AEFE (Christophe Bouchard), les représentants des acteurs de l’enseignement français à l’étranger parmi lesquels la Mission laïque française, la Fédération des Associations de Parents d’élèves des établissements d’enseignement français à l’étranger (FAPEE) ainsi que les directeurs du Centre international d’études pédagogiques (CIEP) et du CNED.

Cette réunion, qui fait suite à la première réunion organisée en novembre 2014, fut l’occasion pour les deux ministres de réaffirmer leur volonté de poursuivre le rapprochement entre les deux ministères et de renforcer la coopération des agences et des organismes partenaires qui œuvrent au service de l’enseignement français à l’étranger.

Jean-Marc Ayrault et Najat Vallaud-Belkacem ont également souligné l’importance stratégique de l’enseignement français à l’étranger qui constitue un instrument d’attractivité et de rayonnement de la France, au croisement des enjeux d’éducation, d’égalité des chances, de coopération et de diplomatie d’influence.

En sa qualité de vecteur de diffusion de la langue française et d’outil pour la coopération éducative, le réseau d’enseignement français à l’étranger apparait plus que jamais comme un atout essentiel pour le développement des communautés et des entreprises françaises à l’étranger dans un environnement international toujours plus concurrentiel.

Alors que l’éducation est un enjeu central pour tous les pays, les ministres ont dressé le bilan des actions menées en faveur du développement de ce réseau et défini des orientations complémentaires pour rendre encore plus attractive l’offre éducative française à l’international.

Ainsi, il a été notamment décidé : Lire la suite

Ma question écrite sur les détachements des enseignants du premier degré auprès de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger

J’ai été sollicité au sujet de refus de demandes de détachement, y compris en cas de renouvellement, pour des enseignants du premier degré exerçant au sein de l’AEFE, et j’ai tenu à en informer M. le ministre des affaires étrangères et du développement international dans une question écrite que vous pouvez retrouver ici.

Je reconnais la situation déficitaire dans laquelle se trouvent certaines académies en ce qui concerne le nombre d’enseignants dont elles disposent, mais je rappelle que les refus de détachement peuvent avoir un impact fort sur les familles implantées durablement à l’étranger. Remettre en cause une intégration souvent à la fois familiale, culturelle et professionnelle semble hautement dommageable, surtout si des enseignants finissent par solliciter une disponibilité de droit au titre du rapprochement familial. Pour les enseignants faisant ce choix, j’ai alerté le ministre des affaires étrangères et du développement international sur les conséquences découlant d’un passage en contrat local, avec notamment une perte de salaire importante, l’arrêt des cotisations pour la retraite française et la mise entre parenthèses d’une carrière au sein de la fonction publique.

Je souhaite savoir comment le ministère peut apporter une solution aux enseignants titulaires de l’éducation nationale concernés et faciliter l’obtention d’accords pour les premières demandes et les demandes de renouvellement de détachement. Je souhaite également savoir comment le ministère compte réconcilier l’ambition de la France de développer l’enseignement français à l’étranger avec la réduction, sur le terrain, de l’effectif des détachés.

La rentrée scolaire des établissements français à l’étranger

aefe

En cette rentrée scolaire 2016-2017, plus de 340 000 élèves sont inscrits dans un des 495 établissements homologués du réseau de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), répartis dans près de 140 pays à travers le monde.

Sur ces 495 établissements homologués par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 74 sont gérés directement par l’Agence (établissements en gestion directe, EGD), 156 ont passé une convention avec elle (établissements conventionnés) et 265 autres sont des établissements partenaires.

Je salue l’augmentation d’établissements disposant du Label FrancEducation dont le nombre est passé de 91 établissements labellisés en 2015 à 157 en cette rentrée 2016. Ce label lancé en 2012 s’inscrit dans une logique de partenariat et de coopération éducative pour un enseignement bilingue en français et dans la langue du pays où se situe l’établissement scolaire. A titre d’exemple, plus de 25 000 élèves sont inscrits dans un établissement labellisé FrancEducation aux Etats-Unis.

Comme chaque année, le réseau pourra compter sur un haut niveau d’excellence pédagogique grâce, notamment, au développement du pôle expertise qui voit le recrutement de deux inspecteurs pour le suivi de l’homologation, au renforcement du dispositif de formation des personnels (particulièrement des personnels recrutés locaux) et au rôle des enseignants à mission de conseil pédagogique.

Rappelons qu’en 2015, plus de 14 000 élèves ont obtenu leur baccalauréat dans l’un des établissements de l’AEFE – dont les résultats avoisinent les 97% de réussite – dont 73% d’entre eux avec mentions dont 22% de mention « très bien ». Soulignons également qu’à cette occasion, la correction de l’ensemble des copies du bac a été dématérialisée pour l’ensemble des établissements, ce qui constitue une première depuis la création du réseau.

En matière de sécurité, cette rentrée a également vu la communication d‘instructions spécifiques aux chefs d’établissement dont les liens avec l’officier de sécurité du poste diplomatique vont être particulièrement renforcés. Un conseiller sécurité rattaché à la direction de l’Agence a d’ailleurs été recruté à cette fin afin de coordonner l’ensemble des actions et des questions liées à la sécurisation des établissements. Lire la suite

Ouverture de la deuxième période de la campagne de bourses AEFE 2016/2017

La deuxième période de la campagne de bourses AEFE 2016/2017 est ouverte.

Le dépôt des dossiers (renouvellement tardif, première demande, demande de révision) pourra se faire sur rendez-vous entre le 16 aout et le 16 septembre, délai de rigueur.

Toutes les informations nécessaires sont disponibles sur le site internet du consulat à l’adresse suivante :  http://www.ambafrance-uk.org/Bourses-scolaires-2016-2017 ou par courriel : social.londres-fslt@diplomatie.gouv.fr