Conférence d’Axelle Lemaire sur le Brexit le 22 novembre à Edimbourg

axelle-lemaire-960-320

L’association Français du Monde-ADFE Royaume-Uni a le plaisir d’inviter la communauté française à une rencontre avec Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du Numérique et de l’Innovation au sein du gouvernement.

 A cette occasion, la ministre vous proposera notamment d’échanger sur les conséquences du Brexit et sur la position officielle du gouvernement français dans les négociations avec le Royaume-Uni.

le mardi 22 Novembre 2016

à 18h00

à l’Institut français d’Ecosse

13 Randolph Crescent

EH3 7TT  Edinburgh

Le nombre de places étant limité, merci de bien vouloir vous inscrire à l’adresse suivante: francaisdumondeuk@gmail.com

francaisdumonde.co.uk

facebook.com/fdm.co.uk

Les Rencontres de la Gauche en Europe du Nord du 19 au 23 Octobre 2016

14379971_650309698464303_5333725914781777206_o

Les militants de gauche se mobilisent autour d’une semaine de débat dans toute la circonscription. A son terme, un grand rassemblement aura lieu à Stockholm les 22 et 23 octobre, deux journées de rencontres entre sympathisants et militants de gauche. Venez écouter Axelle Lemaire, ministre du Numérique et de l’Innovation, Hélène Conway Mouret, Claudine Lepage et Jean-Yves Leconte sénateurs des Francais de l’étranger, débattre et échanger sur l’Europe et l’économie. Vos conseillers consulaires de Stockholm, d’Oslo et Copenhague et les sénateurs animeront une table ronde sur les questions consulaires (simplifications administratives, éducation, retour d’expatriation, intégration, …). Rencontrez les sympathisants et militants de Suède, Norvège, Finlande, Danemark, Irlande, Royaume-Uni et des pays de la Baltique. Le fika est offert !

Lien de l’événement: https://www.facebook.com/events/862612423838606/

Inscription et information: PS.Suede@gmail.com

Soutien pour la nomination des Casques Blancs syriens pour le Prix Nobel de la Paix.

2014-09-20t121352z_180407301_gm1ea9k1jy801_rtrmadp_3_syria-crisis_0

Alep, le 20 septembre 2014, des Casques blancs viennent au secours de civils après un bombardement.Reuters/Hosam Katan

Quelques semaines avant son assassinat, j’avais signé aux côtés de la député britannique Jo Cox, une lettre ouverte rassemblant 26 parlementaires  d’Europe, appelant au parachutage d’aide humanitaire dans les zones assiégées en Syrie. Je soutiens également la nomination, en l’honneur de Jo Cox, des Casques Blancs syriens pour le Prix Nobel de la Paix. Sans armes et indépendants, les Casques Blancs sont un groupe de près de 3 000 secouristes bénévoles à travers toute la Syrie qui risquent leur vie pour venir en aide à tous ceux qui en ont besoin, sans considérations religieuses ou politiques. Depuis leur création fin 2013, ils ont déjà sauvé 60 000 vies. Plus de 133 organisations et 130 000 personnes soutiennent déjà la nomination des Casques Blancs pour le Prix Nobel pour la Paix.

Avec ma collègue Axelle Lemaire, ancienne députée des Français d’Europe du Nord et désormais Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargée du Numérique et de l’Innovation, j’ai souhaité signer cette déclaration conjointe:

« Après plus de cinq années de guerre en Syrie, il peut être difficile de trouver encore l’espoir au milieu de cet enfer. Pourtant, face à l’omniprésence de la mort, de la destruction, et de l’horreur indescriptible, les femmes et hommes de la Défense Civile Syrienne, plus connus sous le nom de Casques Blancs, nous enseignent le véritable sens de l’héroïsme. Alors que sort aujourd’hui un documentaire célébrant leur héroïsme, cela fait aujourd’hui trois mois que nous avons brutalement perdu notre camarade, la députée britannique Jo Cox, amie et soutien indéfectible des Casques Blancs. Nous nous étions alors engagés à perpétuer son héritage. Il ne saurait y avoir aujourd’hui d’hommage plus approprié que de poursuivre son combats pour ces héros qui n’attendent rien en retour, en apportant notre soutien à leur nomination pour le Prix Nobel de la Paix. Cette nomination est un rappel pour le monde entier de l’extraordinaire engagement de Syriens ordinaires pour ramener la paix dans leur pays, un symbole d’espoir pour que cette guerre dévastatrice prenne fin. »

La loi pour une République numérique, on y est presque

C’est fait, ou presque…

L’Assemblée nationale a définitivement adopté mercredi 20 juillet le projet de loi numérique portée par la Secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire. Le projet de loi, qui avait été adopté largement en janvier à l’Assemblée nationale puis au Sénat en mai, avait fait l’objet d’un accord entre députés et sénateurs fin juin sur une version de compromis en commission mixte paritaire.

Prochaine étape: le 27 septembre pour la lecture définitive au Sénat.

Ce texte se distingue bien sûr au niveau de son contenu avec des mesures concrètes telles que l’open data public par défaut, le droit à l’oubli pour les mineurs, la mort numérique, la transparence des plateformes en ligne, la reconnaissance académique des cours en ligne, la pénalisation du ‘revenge porn’, la possibilité de faire des dons par SMS ou encore la portabilité des données.

Mais ce texte se distingue aussi de manière remarquable par sa co-construction citoyenne et son mode d’adoption consensuel, le texte ayant été adopté à l’unanimité par les députés.

Axelle Lemaire fait d’ailleurs « le vœu que la méthode utilisée pour préparer cette loi pour une République numérique ne reste pas une simple parenthèse, une expérimentation qui resterait isolée, et que les outils numériques puissent être véritablement utilisés au service du renouveau démocratique et du dialogue avec nos concitoyens ».

Rendez-vous le 27 septembre !