Nomination d’une déléguée en charge des Français de l’étranger chez le Défenseur des Droits

Défenseur_des_droits_-_logo.jpg

Depuis le 1er mars, Brigitte Bonnaud, ancienne inspectrice des affaires étrangères et secrétaire général du conseil des affaires étrangères,  a été nommée déléguée en charge des Français de l’étranger chez le Défenseur des Droits. Elle est désormais l’interface entre les Français résidant à l’étranger et les différents services du Défenseur des droits.

Je me félicite de cette avancée majeure pour les droits des Français de l’étranger, que j’avais réclamée à plusieurs reprises, notamment en septembre 2014 par question écrite au Ministre des Affaires Etrangères (à retrouver ici), puis en juin 2015 lors de Lire la suite

Mon intervention lors de l’audition de M. Jacques Toubon, Défenseur des droits, devant la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale

Le mardi 16 juin dernier, je suis intervenu lors de l’audition de M. Jacques Toubon, Défenseur des droits, devant la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale.

J’ai interrogé M. le Défenseur des droits sur la discrimination quant à la mobilité professionnelle dont sont victimes certaines femmes.

J’ai également profité de l’audition de M. le Défenseur des droits pour l’interroger sur l’extension de ses compétences pour les Français de l’étranger. Sur cette question, M. Toubon est en train d’envisager la mise en place de délégués territoriaux qui seraient répartis par circonscription.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’audition de M. Toubon sur le site de l’Assemblée Nationale. 

Défenseur des droits : A quand un délégué pour les Français de l’étranger?

Défenseur_des_droits_logoJ’ai posé une question écrite à Laurent Fabius afin de demander un poste de délégué pour les Français de l’étranger auprès de défenseur des droits. Retrouvez ma question sur le site de l’Assemblée Nationale.

M. Christophe Premat attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur l’absence de délégué pour les Français de l’étranger auprès du défenseur des droits. Alors qu’il existait un délégué des Français de l’étranger auprès du médiateur de la République, la création du défenseur des droits ne s’est pas traduite par la pérennisation de ce poste pourtant nécessaire au vu des demandes de plus en plus nombreuses des Français de l’étranger. M. le sénateur Richard Yung avait posé cette question lors de la session de mars 2014 de l’Assemblée des Français de l’étranger et il lui avait été répondu qu’il était impossible de créer un poste de diplomate affecté sur ces questions et que d’autres pistes étaient pour l’heure envisagées. Il souhaiterait savoir si ces pistes permettront de trouver une personnalité indépendante et compétente en la matière afin que les requêtes de nos compatriotes à l’étranger soient prises en compte au même titre que nos concitoyens habitant en France. En outre, il demande si les candidats à cette noble fonction ne pourraient pas à l’avenir être auditionnés par l’Assemblée des Français de l’étranger dont le profil vient d’être réformé après l’introduction de postes de conseillers consulaires.