Permanence téléphonique en Ecosse

Depuis plusieurs mois, je récolte vos témoignages et travaille à définir plus précisément les modalités de la transformation du Consulat d’Edimbourg en Consulat d’influence, interpellant le Ministère des Affaires Etrangères ainsi que l’Ambassadeur de France à Londres lors de ma dernière visite. Afin de répondre à vos interrogations et inquiétudes, je souhaite tenir une permanence téléphonique le jeudi 11 décembre de 20h à 22h (heure écossaise).
Le principe est simple: vous vous inscrivez auprès de ma collaboratrice Maud Pidou – maud.pidou@christophepremat.com – en indiquant votre numéro de téléphone. Nous reviendrons vers vous ultérieurement avec un planning précis. Si vous êtes en France ou ailleurs, vous pouvez également laisser un numéro mais notez que les entretiens auront lieu entre 20h et 22h, heure écossaise.
Je me rendrai en Écosse au cours du premier trimestre 2015 afin d’envisager avec vous les modalités de redéfinition du périmètre et des compétences consulaires. J’aimerais ainsi que nous puissions engager une procédure participative où les citoyens montrent comment améliorer une décision publique qui les concerne.

Témoignage d’un Français d’Aberdeenshire.

Monsieur Premat,
 
La lecture des changements proposés pour le consulat d’Édimbourg m’inquiète, car il semblerait désormais qu’il faille subir les lenteurs et l’éloignement d’un service situé à Londres, et ce à une époque où la communauté française d’Aberdeen et de sa région est en augmentation.
 
Je suppose qu’il faudrait donc se déplacer en personne jusqu’à Londres, un voyage long et onéreux depuis la région d’Aberdeenshire où je réside, voyage qui sera en outre difficile à coordonner avec ma vie de famille et professionnelle…  Même si cette restructuration est inévitable, il serait alors vital d’instaurer un service de renvoi des documents depuis Londres (du genre valise Itinéris comme mention) afin d’éviter des coûts et contretemps supplémentaires.
 
Je vous demanderais finalement de confirmer ce qu’il adviendra de la permanence consulaire d’Aberdeen (récemment transférée à Udny Green en Aberdeenshire si je me souviens bien ?) où il était possible de récupérer les documents renouvelés.

Consulat en Ecosse : Réponse du MAE

Vous trouverez ci-dessous la réponse du MAE concernant la situation du Consulat en Ecosse que je trouve peu satisfaisante au regard des enjeux que ce changement soulève.

Comme la majorité des pays où la France entretient un réseau diplomatique et consulaire important, le Royaume-Uni a fait l’objet en 2013 d’un exercice de rationalisation conduisant à optimiser l’utilisation des moyens mis à la disposition du ministère des affaires étrangères et du développement international. Les résultats de cet exercice comprennent un volet concernant notre consulat général à Edimbourg et Glasgow. Celui-ci sera transformé en consulat général d’influence, dont les missions seront recentrées sur les domaines politique, économique et culturel. Les attributions consulaires relatives à l’administration des Français résidant en Ecosse et sur l’île de Man seront transférées à notre consulat général à Londres, dont les effectifs seront renforcés en conséquence. Cette adaptation du réseau, voisine de ce qui a été ou sera effectué dans d’autres pays de l’Union européenne, est rendue nécessaire par la volonté d’adapter notre réseau diplomatique et consulaire aux enjeux du 21e siècle (augmentation de nos moyens dans les pays émergents notamment) et par l’effort que doit consentir le ministère des affaires étrangères et du développement international dans le cadre de l’assainissement des finances publiques. Ses conséquences pour les Français du Royaume-Uni ont été évaluées avec précision et les besoins de nos compatriotes ont été soigneusement mesurés à l’aune des nécessités dictés par les priorités gouvernementales.

Retrouvez ma question écrite et la réponse du MAE sur le site de l‘Assemblée Nationale.

Lettre aux Français résidant en Écosse

Comme vous le savez, le consulat de France en Écosse va être transformé en consulat d’influence avec à la clé la suppression de cinq postes et la réorganisation de ses services. Si je peux comprendre les efforts de rationalisation budgétaire demandés à chaque ministère dans un contexte où le réseau consulaire français reste le premier au monde, je m’interroge sur la logique des choix opérés.

J’ai tenu une permanence téléphonique le 16 octobre dernier et vos questions ont porté sur le périmètre des actions consulaires qui allait être conservé. Après avoir évoqué le sujet avec la direction de l’administration des français de l’étranger à Paris et Madame l’Ambassadeur de France au Royaume-Uni, j’ai pu avoir une idée plus précise de la manière dont cette mesure allait être appliquée. La réunion des consuls honoraires du Royaume-Uni s´est tenue à la mi-octobre et cette question longuement été abordée.

Les passeports ne seront plus délivrés au consulat à partir du début de l´année 2016, les opérations seront centralisées à Londres. J’ai posé une question écrite au gouvernement afin que les modalités soient détaillées. Cependant, je demeure sceptique sur le scénario privilégié. En effet, le consulat général de Londres croule déjà sous les demandes de renouvellement de passeport. Je milite personnellement pour qu’il y ait une redéfinition de la circonscription consulaire afin d’avoir un meilleur maillage du territoire ou à défaut que la valise itineris soit déployée en Écosse et dans le nord du Royaume-Uni.

Je souhaitais vous faire part de ces informations pour préciser ce qui avait été dit lors de la dernière permanence. Le sénateur Jean-Yves Leconte devrait prochainement se rendre en Écosse pour analyser cette situation et les recours dont nous disposons au service d’une administration consulaire efficace. Je me tiens à votre écoute pour relayer toutes vos préoccupations sur cette question.