élections Régionales – Interview – ma position de l’entre-deux-tours

Le score du FN aux régionales n’est pas une surprise en raison du contexte actuel en France. Je parle ici des attaques terroristes de janvier et de novembre dernier mais aussi de la crise des migrants à Calais. Ce n’est donc pas une surprise de les voir arriver en tête de six régions à l’issue du premier tour.

Les différentes forces progressistes n’ont pas réussi à  se mettre d’accord. Je pense qu’il faut retrouver une unité à gauche. Dans certaines régions où le Front National a fait des scores importants, nous n’allons pas maintenir nos candidats au second tour. Nous souhaitons faire appel au front républicain pour empêcher l’accès au pouvoir du FN. C’est très différent de ce qu’a dit Nicolas Sarkozy qui prône une politique du « ni-ni” pour le second tour. Chacun doit prendre ses responsabilités. En ce qui nous concerne nous ne souhaitons pas prendre le risque de voir arriver le FN à la tête d’une région.

Francois Hollande a rappelé qu’il voulait recréer une unité du peuple français et a souhaité ouvrir un débat à la suite des attaques terroristes pour réviser la constitution.

Les 16, 17 et 18 octobre : grand referendum pour l’unité de la gauche !

Communiqué de Presse du Parti Socialiste

 » Lors de son intervention en Conseil national, Jean-Christophe Cambadélis a fermement plaidé pour l’union de la gauche, notamment en vue des élections régionales, et annoncé l’organisation d’un referendum partout en France en octobre.

Alors que la gauche fait face à une forte montée de l’extrême droite, et la constitution d’un bloc réactionnaire à droite, le Premier secrétaire a une nouvelle fois appelé au rassemblement urgent de la gauche.

Alors que le peuple de gauche souhaite le rassemblement, ce sont les appareils partisans qui empêchent l’unité de cette gauche. « Il faut arrêter le tête-à-tête avec les appareils et entre les appareils. Il faut s’adresser au peuple de gauche», a-t-il abondé.

C’est pour cela, que le Premier secrétaire a annoncé l’organisation d’un referendum, partout en France, les 16, 17 et 18 octobre. Il aura lieu dans tous les départements, tous les marchés, mais également en ligne, sur un site internet dédié.

« La question sera assez simple, vous le verrez dans quelques jours : elle portera sur : ‘oui ou non à l’unité dès maintenant pour les élections régionales ?' »

« Nous estimons trop grave la fragmentation. Nous lançons donc un appel aux hommes et aux femmes de gauche : « Aidez nous à réaliser l’unité » », a expliqué Jean-Christophe Cambadélis.  »

Je suis très heureux de voir que le référendum est remis à l’ordre du jour pour l’unité de la gauche aux régionales même s’il ne fait pas l’unanimité au sein des autres partis de gauche.