Conséquences potentielles du Brexit en matière d’enseignement supérieur et de recherche

Le ministère en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a publié une note sur les conséquences potentielles du Brexit en matière d’enseignement supérieur et de recherche.

Un fait à retenir est que même si le processus de sortie de l’UE est, a priori, un processus qui prendra plusieurs années, les négociations pour le prochain programme-cadre de recherche commenceront en 2017. A moyen terme (entre 2017 et 2020), plusieurs cas de figure sont à envisager :

  • le Royaume-Uni peut commencer à prendre des décisions unilatérales, par exemple concernant sa politique d’immigration, ce qui provoquerait des sanctions de la part de l’UE
  • dès aujourd’hui les équipes des Etats membres peuvent ne plus considérer le Royaume-Uni comme un partenaire légitime, voire « désirable », d’un consortium pour répondre à un appel européen

Pour les prochains programmes-cadre de recherche et le prochain programme Erasmus et donc sur le plus long terme, les conséquences vont avant tout dépendre du futur statut du Royaume-Uni vis-à-vis de ces programmes. Deux options se présentent: Lire la suite