Libérons la parole étudiante!

20 apporté jeudi 15 janvier son soutien à l’édition 2015 du concours « La parole aux étudiants ». Depuis 2013 le Cercle des économistes, avec France Culture et avec le soutien du Ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du Festival d’Aix-en-Provence, organise un concours national destiné aux étudiants de toutes disciplines de 18 à 28 ans. Dans le cadre des Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence, qui se dérouleront les 3, 4 et 5 juillet 2015, 100 étudiants sont ainsi invités à prendre la parole, à donner leur perception des défis à venir, de l’évolution de la société française et des contours du monde dans lequel ils souhaitent vivre. Pour cette édition 2015, les Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence ont mis le travail au cœur de leurs réflexions : quelle place pour le travail dans nos sociétés en mutation et comment l’articuler avec les aspirations individuelles et les performances collectives ? Quels sont les impacts des grandes mutations technologiques ? Comment adapter les formations aux offres de travail ? L’entreprenariat deviendra-t-il la règle et non plus l’exception ? C’est donc sur ce thème du travail que les étudiants, seul-e-s ou en groupe, proposeront un texte original. Date limite de participation : 31 mars 2015. Réaffirmant son soutien à cette initiative, Geneviève Fioraso a souligné que « dans un monde en pleine mutation, nous avons plus que jamais besoin de donner la parole à la jeunesse pour imaginer les solutions à même de répondre aux défis économiques, environnementaux, sociétaux de ce siècle. » Retrouvez toutes les informations relatives au concours sur :www.laparoleauxetudiants.fr

Vers une simplification de la sécurité sociale étudiante?

J’ai posé une question écrite à Geneviève Fioraso concernant la sécurité sociale étudiante. Retrouver ma question sur le site de l’Assemblée Nationale.

M. Christophe Premat attire l’attention de Mme la secrétaire d’État, auprès du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche, sur le profil de la sécurité sociale étudiante. En effet depuis 2011 le montant de la sécurité sociale étudiante et le tarif moyen des complémentaires santé ont respectivement augmenté de 10 et de 72 euros. En outre les frais fixés par l’État augmentent faiblement en 2014-2015 (+0,5 % pour l’inscription universitaire et +0,9 % pour la sécurité sociale). Afin de faciliter l’accès aux soins des étudiants, il aimerait savoir si une simplification de la sécurité sociale étudiante en l’intégrant au régime général via la CNAM-TS est envisageable.