Depuis 2012, les avancées pour les droits des femmes en France

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, je souhaitais revenir sur les avancées majeures qui ont été faites en la matière depuis le début du quinquennat. Ces avancées ont permis à la France, selon le rapport mondial sur la parité hommes-femmes du World Economic Forum, de passer de la 45e place en 2013 à la 15e place en 2015 en matière d’égalité hommes-femmes.

Tout d’abord dans le domaine de la vie publique, grâce à l’instauration des binômes paritaires, la proportion de femmes dans les conseils départementaux (ex-conseils généraux) est passée de 13% à 50%.

A partir du 1er avril, une généralisation de la garantie contre les pensions alimentaires impayées sera mise en place, qui prévoit  Lire la suite

Signez l’Appel pour « Soutenir les femmes face au dérèglement climatique »

Capture d’écran 2015-10-19 à 09.39.12

A un mois du lancement de la COP21 et à l’initiative des trois présidentes Danielle Bousquet (Haut Conseil à l’Egalité), Catherine Coutelle et Chantal Jouanno (respectivement présidentes des délégations aux droits des femmes de l’Assemblée nationale et du Sénat), plus de 100 personnalités du monde politique, économique, scientifique et culturel lancent l’appel « Soutenir les femmes face au dérèglement climatique : pourquoi nous nous engageons ».

Cet Appel, qui a vocation à être largement diffusé, sera remis vendredi 16 octobre, au Président de la COP 21, Laurent Fabius, par les initiatrices de cette mobilisation. Parmi les signataires, le climatologue Jean Jouzel, le généticien Axel Kahn, la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, la secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, la maire de Paris Anne Hidalgo, l’écrivaine Irène Frain ou encore l’actrice Marion Cotillard.

Cet Appel vise à convaincre les États et leurs négociateurs et négociatrices de la nécessité de prendre en compte la contribution des femmes dans l’Accord issu de la COP21. Le texte, signé par des femmes et des hommes de haut rang issus d’une vingtaine de pays, a également vocation à sensibiliser l’opinion publique internationale à l’impact hors de proportion du changement climatique sur les femmes des pays en développement.

L’Appel est accessible dans son intégralité et ouvert à la signature de tous et toutes sur : www.femmesetclimat.fr