Les primaires dans le paysage politique français

Je suis revenu sur le résultat de la primaire de la droite et du centre sur la radio britannique LBC. Interrogé sur la personne de François Fillon, finalement très peu connue à l’étranger malgré son rôle de premier ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy, j’ai rappelé que François Fillon était pourtant engagé dans la politique depuis plus de quarante ans et ne faisait donc pas figure d’élan nouveau. C’est au contraire une position très conservatrice, à l’image des Tories britanniques, que représente le candidat de la droite. Face à ce conservatisme dur, la gauche aussi organise ses primaires. Elles se tiendront les 22 et 29 janvier avec la possibilité pour les Français de l’étranger de s’exprimer par un vote électronique. Il faut donc maintenant revenir et mettre en avant les avancées réelles du quinquennat de François Hollande et surtout définir une vision politique et progressiste forte.

Retour sur le Brexit, Trump et le Front National dans une interview avec le Huffington Post

Brexit au Royaume-Uni, élection de Donald Trump aux États-Unis, montée du Front National et émergence d’un ultra-conservatisme sociétal doublé d’un ultra-libéralisme économique représenté par François Fillon en France, autant de spectres inquiétants qui planent sur l’Europe et le monde.

Je me suis exprimé dans le Huffington Post pour évoquer notamment mon opposition à une Europe à la carte et pour exprimer le voeu que la Cour suprême britannique ne revienne pas sur la décision de la Haute cour qui a jugé le 3 novembre dernier que le gouvernement britannique ne pouvait enclencher le début des négociations sur la sortie de l’UE sans l’accord formel du Parlement.

Retrouvez mon interview avec le Huffington Post ici.