« Repenser le système économique et institutionnel dans lequel on vit »

J’ai récemment été interviewé par lepetitjournal.com de Stockholm. Vous pouvez retrouver mon interview ci-dessous:

Capture d’écran 2016-01-11 à 15.43.47

 » C’est à la fin d’une année chargée en bouleversements, en France et dans le reste du monde, que lepetitjournal.com/stockholm a rencontré Christophe Premat, député des Français d’Europe du Nord. L’occasion de faire le point sur son regard de député expatrié sur les sociétés française et suédoise, sur son activité récente au Parlement, sur les dernières élections et sur le climat en France depuis les attentats.

« Une vie de nomade »

Député de la 3e circonscription des Français établis hors de France, Christophe Premat partage son temps entre l’Assemblée nationale, la Suède où il vit, et les autres pays qui composent sa circonscription, à savoir le Royaume-Uni, l’Islande, l’Irlande, le Royaume-Uni, la Norvège, le Danemark, la Finlande, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie. Il a succédé à Axelle Lemaire, nommée Secrétaire d’Etat au numérique dans le Gouvernement Valls et partie en cours de mandat. « C’est une vie de nomade, commente-t-il. Prendre un mandat en cours, ce n’est pas chose facile car il faut reprendre en main les dossiers, tout en sachant qu’il s’agit d’un mandat temporaire lié à la place qu’occupe Axelle Lemaire au sein du Gouvernement. Mais il s’agit aussi d’une chance formidable pour découvrir ce qu’il se passe dans la circonscription et bien sûr pour être au cœur des décisions politiques. » Ne pouvant être partout, il assure le lien avec les Français établis dans sa circonscription par le biais de permanences téléphoniques ou par Internet.

Lire la suite

Faut-il affronter les extrêmes ou s’unir face à eux?

J’ai récemment publié un article sur le site de Globaliz Now sur l’évaluation de la perturbation des systèmes politiques européens par l’arrivée de nouveaux élus d’extrême-droite.

Les élections régionales se sont achevées dans un contexte particulièrement chargé entre l’état d’urgence et surtout le pacte universel climatique qui a été adopté le 12 décembre dernier. Bien que le Front National ait été défait au second tour, il enregistre une progression historique avec 358 conseillers régionaux qui dans les années à venir vont jouer un rôle déterminant dans l’adoption des budgets au sein des exécutifs régionaux. Cela pose concrètement la question des coalitions et des compromis à rechercher pour éviter des blocages qui alimenteraient une défiance encore plus forte vis-à-vis de la capacité à gouverner des responsables politiques.

Les pays nordiques sont dans une situation politique similaire avec une culture institutionnelle très différente. Situation politique similaire car l’extrême-droite y est très forte et enracinée ; culture institutionnelle différente car les régimes politiques sont indexés sur un mode de scrutin proportionnel favorisant les compromis et les coalitions. C’est le cas en Suède où l’extrême-droite est représentée au Parlement avec un peu moins d’une cinquantaine de députés. Cette extrême droite est identitaire, quand la nôtre est empreinte de nostalgie coloniale. C’est en cela qu’elle est dangereuse. Nous devons apprendre des pays nordiques pour savoir ce qu’il est possible de faire.

Retrouvez l’intégralité de mon article sur le site Globaliz Now.

élections Régionales – Interview – ma position de l’entre-deux-tours

Le score du FN aux régionales n’est pas une surprise en raison du contexte actuel en France. Je parle ici des attaques terroristes de janvier et de novembre dernier mais aussi de la crise des migrants à Calais. Ce n’est donc pas une surprise de les voir arriver en tête de six régions à l’issue du premier tour.

Les différentes forces progressistes n’ont pas réussi à  se mettre d’accord. Je pense qu’il faut retrouver une unité à gauche. Dans certaines régions où le Front National a fait des scores importants, nous n’allons pas maintenir nos candidats au second tour. Nous souhaitons faire appel au front républicain pour empêcher l’accès au pouvoir du FN. C’est très différent de ce qu’a dit Nicolas Sarkozy qui prône une politique du « ni-ni” pour le second tour. Chacun doit prendre ses responsabilités. En ce qui nous concerne nous ne souhaitons pas prendre le risque de voir arriver le FN à la tête d’une région.

Francois Hollande a rappelé qu’il voulait recréer une unité du peuple français et a souhaité ouvrir un débat à la suite des attaques terroristes pour réviser la constitution.

Intervention en Commission des affaires culturelles: présentation du rapport sur le contrat d’objectifs et de moyens de Radio France

Je suis intervenu le mercredi 9 décembre dernier en Commission des affaires culturelles sur le rapport de contrat d’objectifs et de moyens de Radio France.

À ce titre, j’ai été interrogé par Radio Fanch sur les enjeux de l’audiovisuel public français.

« Ce matin la « Commision Culturelle » de l’Assemblée nationale se prononçait sur le Contrat d’Objectifs et de Moyens (COM) de Radio France. Après le Sénat et le CSA. Mme Martine Martinel en était le Rapporteur. La séance a duré 1 heure 35′. Cinq représentants de groupe ont pris la parole et huit députés sont intervenus. Plusieurs d’entre eux ont émis des réserves sur ce COM 2015-2019 qui toutefois a été voté à l’unanimité.

Lire la suite

Mes interventions à la suite des attentats de Paris

Après les terribles événements qui se sont produits vendredi 13 novembre à Paris, j’ai eu l’occasion de revenir sur ces attentats sur différentes chaines d’informations:

14 NOVEMBRE 2015 – BBC Radio 4 – à partir de 35 min –

14 NOVEMBRE 2015 – BBC World Service Weekend – à partir de 43min

http://www.bbc.co.uk/programmes/p037km9m

14 NOVEMBRE 2015 – BBC World Service – à partir de 9min –

Vous pouvez également retrouver mon intervention du 16 novembre dernier sur la BBC en direct de la Place de la République (à partir de 1H08) en cliquant sur le lien ci-dessous:

http://www.bbc.co.uk/iplayer/episode/b06nznrn/victoria-derbyshire-16112015

16 NOVEMBRE 2015 – SkyNews –

Lire la suite