Conférence sur la représentation des Français de l’étranger avec Irish In Britain

Le 13 janvier dernier, je me suis rendu à Londres sur l’invitation de l’organisation Irish in Britain afin de présenter le système de représentation politique des Français à l’étranger. Reçu à la House of Commons par des parlementaires des deux Chambres issus de différents partis politiques, j’ai expliqué les racines et l’évolution de la représentation des Français établis à l’étranger. J’ai exposé le rôle des députés et sénateurs des Français de l’étranger ainsi que la mise en œuvre du vote électronique.

B7OgqHwIgAARk5B

Comme l’a indiqué le modérateur du débat Lord Kennedy of Southwark, les Irlandais sont très intéressés par le système de représentation de notre communauté à l’étranger. Ayant une large diaspora, l’Irlande étudie la possibilité d’ouvrir ses listes électorales aux ressortissants irlandais établis à l’étranger. De nombreuses questions ont été abordées notamment le lien entre la représentation politique et l’assujettissement à l’impôt, les modalités d’organisation du vote, l’impact dunombre de votants établis à l’étranger sur la conduite des affaires intérieures, ou encore le périmètre des scrutins.

Dans la matinée, j’ai tenu à signer le registre de condoléances de l’Ambassade de France en Grande-Bretagne en hommage aux victimes des attentats du 7 janvier.

B7OYBWmIMAEusNv

Avant de reprendre l’Eurostar pour Paris, j’ai donné une interview à French Radio London dans l’émission Newsroom pour parler des attentats et de l’élan de solidarité avec la France qui s’est manifesté à travers le monde. Dans la deuxième partie de l’émission, j’ai détaillé les enjeux de la loi Macron et les points que le travail parlementaire devrait faire évoluer. Vous trouverez les podcasts de cette émission ici et ici.

Irlande : quelle équivalence française du leaving certificate?

J’ai posé une question écrite à Najat Vallaud-Belkacem sur l’équivalence du leaving certificate irlandais du côté français. Retrouvez ma question écrite sur le site de l’Assemblée Nationale.

M. Christophe Premat attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur les difficultés pour les Français résidant en Irlande d’obtenir une équivalence du leaving certificate en France. Le leaving certificate sanctionne les études secondaires en Irlande. Pour de nombreuses familles franco-irlandaises résidant en Irlande et ne pouvant être scolarisées dans le système français, il est important d’avoir une reconnaissance de ce parcours dans le cadre d’un retour possible en France. Les équivalences de diplômes sont effectuées par les ENIC-NARIC en France, elles sont importantes pour l’accès à l’enseignement supérieur. Il aimerait savoir si une évaluation plus précise du niveau d’études correspondant en France au leaving certificate pouvait être effectuée et si des recommandations pouvaient être proposées s’il s’avérait nécessaire de compléter cette formation en vue de l’équivalence.

Quel potentiel pour la francophonie en Irlande?

J’ai posé une question à Annick Girardin sur la francophonie en Irlande. Retrouvez ma question écrite sur le site de l’Assemblée Nationale.

M. Christophe Premat attire l’attention de Mme la secrétaire d’État, auprès du ministre des affaires étrangères et du développement international, chargée du développement et de la francophonie, sur le potentiel francophile d’un pays comme l’Irlande. Lors de sa visite à Dublin au début du mois de juin 2014, il a pu se rendre compte à quel point l’Irlande était le pays investissant le plus dans la promotion du français. Avec environ 550 000 touristes irlandais en France chaque année et plus de 170 000 apprenants de français dans le secondaire, l’Irlande conserve des liens étroits avec notre pays, liens qui peuvent se distendre si nous ne profitons pas de cette opportunité. Il se trouve que l’Irlande n’est pas membre de l’Organisation internationale de la francophonie et que ce serait une bonne occasion de favoriser son adhésion afin que la promotion de notre langue trouve un allié en Europe du nord. Il aimerait avoir son sentiment sur cette démarche pour mobiliser l’OIF et encourager les autorités irlandaises à déposer une demande officielle d’adhésion.

Permanence téléphonique en Irlande

Après ma visite à Dublin au mois de juin, j’ai le plaisir de vous annoncer que je tiendrai une permanence parlementaire le jeudi 25 septembre de 21h à 23h (heure irlandaise) pour celles et ceux d’entre vous qui souhaitent s’entretenir avec moi de manière individuelle.
Le principe est simple : vous vous inscrivez auprès de ma collaboratrice maud.pidou@christophepremat.com au plus tard le 22 septembre à 17 heures (heure de Paris) en indiquant votre numéro de téléphone et le(s) thème(s) que vous souhaitez aborder.
Nous reviendrons vers vous avec un planning précis entre 21h et 23h. Si vous êtes en France ou ailleurs, vous pouvez également laisser un numéro mais notez que les entretiens auront lieu entre 21h et 23h, heure irlandaise.

Compte-rendu de mon déplacement en Irlande

Les 5 et 6 juin, j’ai eu le plaisir de me déplacer en Irlande pour rencontrer la communauté française de Dublin. J’ai eu notamment l’occasion de visiter le Lycée Français d’Irlande, l’Alliance Française ainsi que de rencontrer les conseillers consulaires nouvellement élus lors d’un déjeuner organisé par l’Ambassadeur, Monsieur Jean-Pierre Thébault.

Services Consulaires

La présence des Français en Irlande est en augmentation constante depuis environ dix ans, depuis les années dites du « tigre celtique ». Entre 2000 et 2008, le nombre de Français inscrits au registre a été multiplié par trois avec un peu moins de 9000 inscrits à ce jour dont 70% dans la région de Dublin. La population française d’Irlande s’illustre par une répartition plutôt jeune avec 60% des français qui ont moins de 40 ans.

La majeure partie de l’activité du consulat est la délivrance des passeports avec 2000 titres délivrés par an.  Pour les autres chiffres significatifs : 250 cartes d’identités sont délivrées en moyenne sur 6 mois, 450 actes d’état civil sont retranscrits, principalement des actes de naissance, 2002 visas attribués avec un net recul (-15%) ces dernières années, expliqué par la crise économique. J’ai appris que l’Irlande n’autorisait pas les célébrations de mariages au sein des ambassades, ce qui est plutôt rare. Concernant la Journée Défense et Citoyenneté, 90 jeunes ont eu une attestation délivrée par l’Ambassade en 4 ans. La question de l’adaptation de cette journée aux Français de l’étranger est primordiale comme je l’ai souligné dans ma question écrite à Jean-Yves Le Drian car c’est l’accompagnement de la citoyenneté française qui devrait être mis en avant pour ces jeunes Français.

Nous avons abordé différentes problématiques, que je porterai auprès du gouvernement par le biais de questions écrites, telles que le besoin de modernisation de l’outil répertoriant la présence française dans le but d’une meilleure animation de la communauté, ou l’extension de la date de validité de la carte d’identité au-delà de la date de péremption.

Enfin, la France est la deuxième destination des étudiants irlandais dans le cadre du programme Erasmus et on estime à 550 000 le nombre de touristes irlandais en France chaque année.

WP_20140606_00120140620152115Questions économiques

Lors d’un petit-déjeuner organisé par l’Ambassadeur sur le thème des affaires économiques, j’ai pu rencontrer des représentants français d’entreprises ainsi que des membres du service économique de l’Ambassade et d’Ubifrance. Le constat à la sortie de cette rencontre est sans appel : de grandes opportunités sont présentes sur le marché irlandais mais peu de moyens sont alloués à la promotion du savoir-faire français même si celui-ci est connu et reconnu.

Ce pays en pleine relance économique est ouvert à des partenariats avec nos industries de pointe.  La France est un des principaux partenaires commerciaux de l’Irlande en étant son cinquième client et son sixième fournisseur. Les principaux postes d’exportations sont les produits chimiques et pharmaceutiques (42% des exportations françaises) et agroalimentaires. Dans les secteurs porteurs pour l’offre française, on peut citer :

–       le vin où la France est en position dominante,

–       les énergies renouvelables qui sont en pleine expansion avec 1/5ème des ressources marines européennes possédées par l’Irlande,

–       l’environnement : le domaine de l’eau est un enjeu capital pour l’Irlande.

Alliance Française de Dublin

DSC03345J’ai visité l’Alliance Française de Dublin avec le directeur, Philippe Milloux, qui accueille 3000 élèves. Le restaurant français, La Cocotte, attaché au bâtiment, est un lieu de vie très important pour les étudiants. J’ai pu rencontrer quelques-uns des enseignants ainsi que des membres de l’équipe administrative qui ont à cœur non seulement la mission éducative mais aussi la mission culturelle de l’Alliance. À l’arrivée du directeur, l’offre de service a été revue en profondeur afin de créer un nouveau souffle au centre de langue. Un autre chantier est en cours de réflexion : la rénovation de la médiathèque. Ce projet a été reporté par manque de fonds suffisants, mais j’ai bon espoir que la motivation et la grande expérience des équipes en place puissent doter la troisième Alliance Française d’Europe d’une médiathèque à la hauteur de son ambition.

Dans une réflexion plus globale, il est important de soutenir le modèle des Alliances Françaises et de mener une réflexion sur leur avenir dans une optique de complémentarité avec les Instituts Français.

Service de coopération et d’action culturelle

Avec 637 étudiants Erasmus irlandais et 595 Irlandais inscrits dans les universités françaises, et malgré que l’apprentissage des langues ne soit pas obligatoire dans le système irlandais, la France est la première destination non-anglophone des étudiants irlandais. C’est le troisième pays d’accueil des étudiants irlandais, après la Grande-Bretagne et les États-Unis avant l’Allemagne. L’Irlande est quant à elle la sixième destination européenne pour les étudiants français (+18% depuis 2003).  Depuis 2012, il y a une augmentation croissante des examens DELF – DALF (plus de 158%). Pour les assistants de langue, on répertorie 60 assistants français en Irlande par an et 70 postes sont offerts en France pour les étudiants irlandais.


P1030026Visite du Lycée Français d’Irlande

J’ai visité les classes de primaire du Lycée Français d’Irlande, créé il y a 40 ans, qui regroupe 500 élèves. J’ai fait la présentation de mon travail de député à une classe de CM1 en répondant à leurs questions.

A l’heure actuelle, les locaux sont partagés avec une école irlandaise. L’Ambassadeur m’a fait part de ses objectifs pour cet établissement qui, pour le moment, est dans une phase de transition. Avec 170 000 élèves qui apprennent le français en Irlande, je partage sa vision ambitieuse, reconnaissant qu’il y a une grande opportunité à repenser ce lycée, mais j’encourage le comité de gestion à produire un projet d’établissement viable et attractif à long terme.

 

Rencontre avec Henry Leperlier, nouveau conseiller consulaire

J’ai eu le plaisir de rencontrer Henry Leperlier, Président de l’Association Français du Monde en Irlande nouvellement élu conseiller consulaire,  vivant à Dublin depuis 33 ans. Nous avons discuté du rôle de conseiller consulaire et des actions à mener en Irlande pour améliorer la vie de nos compatriotes.

WP_20140605_00120140620152010Rencontres notariales

Lors de ma venue, j’ai pu assister aux rencontres notariales organisées par le Conseil Supérieur du Notariat. Ces rencontres internationales, organisées dans des différentes villes à l’étranger, sont l’occasion pour les Français de l’étranger de se renseigner sur différents sujets tels que les successions, le patrimoine, l’achat immobilier ou le droit de la famille. J’ai été ravi d’assister à une de ces sessions à Dublin et j’encourage ce type d’initiatives qui apportent des réponses adaptées aux Français de l’étranger. Pour plus d’informations : http://www.notaires.fr/notaires/rencontres-notariales-internationales

Rencontre ATD Quart Monde

Lors de ma permanence, j’ai notamment rencontré Pierre Klein, responsable de l’association ATD Quart Monde Irlande. Cette association mondiale, qui se bat contre la pauvreté, existe depuis une quinzaine d’années en Irlande et organise chaque année la Journée Mondiale du refus de la misère le 17 octobre. Pour plus d’information sur cette association : http://www.atd-quartmonde.org