Etats Généraux PS / Contribution 1 : La réforme des inscriptions sur les listes électorales pour les Français de l’étranger

sans_titre_1-3-21de4

Les inscriptions sur les listes électorales sont un processus compliqué dans la tradition politique et administrative française. Leur établissement prend du temps, leur réactualisation également dans la mesure où ce n´est pas le régime domiciliaire qui prévaut. L´automaticité des inscriptions n´est pas non plus une solution satisfaisante car elle entraîne souvent une surévaluation de l´abstention et a des incidences sur la représentativité politique lors des différentes élections. Pour les Français de l´étranger, cette question se pose également puisque les citoyens peuvent voter dans leur pays de résidence ou rester inscrits dans leur commune d´origine en France. Cela pose des défis considérables à l´administration consulaire. Ne serait-il pas souhaitable de simplifier ces modalités en considérant que toute personne effectuant une mobilité minimale d´une année soit directement inscrite sur les listes électorales consulaires et radiée de sa commune d´origine? N´est-ce pas plus simple de considérer le régime de domiciliation comme la norme?

Nous avons une question administrative qu´il importe de reconsidérer parce qu´elle a des implications politiques. Nous éviterions ainsi la suspicion du double vote pour les élections européennes notamment. Le régime de domiciliation permettrait d´éviter les longues procédures de radiation des listes électorales et d´avoir des listes plus fiables.

Plus d’informations sur les Etats Généraux du Parti Socialiste : http://www.etats-generaux-des-socialistes.fr/etats-generaux