Hospitalisations abusives en psychiatrie : ma question à Marisol Touraine

J’ai souhaité attirer l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le problème des hospitalisations abusives en psychiatrie. Selon les statistiques officielles de la Direction des affaires civiles du ministère de la justice, le nombre total des saisines du juge des libertés et de la détention, en application de la loi du 27 septembre 2013 modifiant certaines dispositions issues de la loi du 5 juillet 2011 relative aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge, s’élève à 76 676 en 2015. Sur le total des décisions rendues par le juge des libertés et de la détention en 2015 (soit 71 538), 6 373 décisions de mainlevées ont été rendues, ce qui signifie plus de 6 000 personnes hospitalisées sous contrainte en psychiatrie abusivement en 2015 (plusieurs décisions peuvent être rendues pour une seule et même personne). Le nombre de mainlevées accordées en 2015 (6 373) par rapport à 2014 (5 699), est en nette hausse (+ 674 mainlevées en 1 an). Ce chiffre est très conséquent et prouve que des citoyens français subissent des mesures de soins psychiatriques sous contrainte, dans les murs de l’hôpital ou en ambulatoire, en toute illégalité. Les mauvais traitements en psychiatrie existent, l’exemple très récent du Centre psychothérapique de l’Ain le prouve : la Contrôleuse générale des lieux de privation de libertés, Mme Adeline Hazan, a publié au Journal officiel la mise en place de mesures d’urgence pour faire cesser les traitements inhumains et dégradants perpétrés dans cet hôpital. Au vu de tous ces éléments, j’aimerais l’interroger sur les mesures qu’elle compte mettre en œuvre afin de faire cesser les hospitalisations abusives. Les contrôles doivent en effet être renforcés pour éviter que des citoyens se retrouvent enfermés abusivement en psychiatrie.

Retrouvez ma question sur le site de l’Assemblée nationale.

PAQUET NEUTRE – Tribune de soutien à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé

TRIBUNE – J’ai co-signé dans l’Obs, avec soixante-deux parlementaires PS et écologistes, une tribune en soutien à Marisol Touraine pour son Plan national de réduction du tabagisme et pour la mise en place du paquet neutre. 

Capture d’écran 2015-11-10 à 14.07.15

Nous parlementaires socialistes et écologistes tenons à réaffirmer notre soutien total à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé dans la lutte qu’elle mène contre le tabagisme à travers le Plan national de réduction du tabagisme (PNRT).

Il est urgent que des mesures soient prises, et le paquet de cigarettes neutre constitue une étape majeure vers la sortie du tabac. 

Une efficacité prouvée, surtout sur les jeunes

Des preuves concrètes démontrent que le paquet de cigarettes neutre a un impact bénéfique sur la santé, car il réduit l’attractivité du produit pour les consommateurs, notamment les femmes et les jeunes, cibles principales des cigarettiers.

Il augmente l’efficacité et la visibilité des avertissements sanitaires, il permet de contrer l’idée que le tabac est un produit de consommation comme les autres.

Plus de 200.000 enfants et jeunes adolescents tombent chaque année dans le piège de la cigarette et l’addiction. Pour les y inciter, les fabricants de tabac utilisent, depuis plusieurs décennies, l’attractivité de l’emballage. La supprimer contribue à protéger les jeunes.

La France, un pays de gros fumeurs

Lire la suite