Rencontre – Débat : L’Europe à la croisée des chemins: quel avenir pour le projet européen ?

A l’invitation de la section du Parti Socialiste de Stockholm, je participerai à la rencontre sur les défis de la construction européenne face à la crise des réfugiés, la tentation du Brexit, la montée des populismes, et les enjeux économiques en Europe.

Ce débat sera l’occasion de remettre en perspective historique les crises que nous traversons et les moyens de réveiller le projet européen quel que soit le résultat du vote britannique du 23 juin.

Cette rencontre sera suivie d’une séance de questions-réponses sur l’actualité législative en France.

Date : jeudi 7 avril 2016, de 18h à 19h30
Lieu : Tegnergatan 24, Stockholm (métro Rådmansgatan)
Entrée libre. Petite restauration (thé, café, et viennoiseries) offerte sur place.

Si vous êtes intéressé, merci de vous inscrire via l’adresse suivante : PS.Suede@gmail.com.

Je vous invite à consulter la page Facebook de l’évènement où vous retrouverez toutes les informations sur cette rencontre que vous pourrez également suivre à distance par vidéo-conférence et à laquelle vous pourrez participer par chat interactif (un lien avec plus de détails vous sera envoyé en écrivant à l’adresse ci-dessus).

Je vous attends nombreux !

Retrouvez l’invitation complète ici.

Réunion du groupe d’amitiés France-Estonie le 20 janvier à l’Assemblée Nationale

Capture d’écran 2016-01-26 à 11.03.35

Le 20 janvier dernier, à l’initiative du député-maire de Carcassonne, Jean-Claude Perez, une rencontre a été organisée avec son Excellence l’Ambassadeur d’Estonie en France, Alar Streimann, la cheffe adjointe de mission diplomatique Ingrid Amer, les députés membres du groupe d’amitiés et l’association « Les amis de Tallinn » de la région de Carcassonne. Ce fut l’occasion de rappeler les liens historiques unissant la France à l’Estonie. L’association « les amis de Tallinn » participe à un rapprochement culturel entre les deux pays, certains de ses animateurs se rendent chaque année à Tallinn. La fête nationale de l’Estonie qui a lieu le 24 février en souvenir de la première brève indépendance du pays le 24 février 1918, est célébrée avec une sensibilité particulière à Carcassonne.

C’est au cours de ces échanges que je me suis rendu compte que la famille des De la Gardie avait des racines proches de Carcassonne. Cette famille a eu une influence en Estonie, mais aussi en Suède si on pense notamment aux politiques culturelles initiées par Magnus De la Gardie au 17e siècle.

Son Excellence Alar Streimann est revenu sur les domaines essentiels de la coopération entre la France et l’Estonie avec les opportunités offertes par le numérique, la défense, la culture et l’enseignement du français. Les questions qui lui ont été posées tournaient autour de la Russie, de la manière dont l’Estonie concevait l’avenir de la région et le renforcement des échanges économiques et culturels entre nos deux pays. J’ai insisté pour ma part sur le fait que l’Estonie était un membre observateur de l’Organisation Internationale de la Francophonie et qu’elle avait signé un plan de formation de fonctionnaires qui pourrait très utile si elle voulait accéder aux marchés émergents en Afrique. En se positionnant sur le numérique et sur le français, la France pourrait même l’aider à se connecter dans tous les sens du terme avec la partie francophone du continent africain. Nous devons veiller à ce que l’enseignement du français se renforce en Estonie à condition que nous suscitions également du côté français un désir d’apprendre l’estonien car le multilinguisme est la condition sine qua non d’un juste échange.

Rencontre avec l’amicale de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger à l’Assemblée nationale

J’ai eu le plaisir d’accueillir le mercredi 21 janvier à l’Assemblée nationale les membres de l’amicale de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger.

J’ai à cette occasion présenté et expliqué le travail de député et en particulier la spécificité du mandat de représentant de Français établis hors de France.

Capture d’écran 2016-01-25 à 10.20.54

Le moment d’échange avec le personnel de l’AEFE représentant les différents services de l’agence  – pédagogique, informatique, juridique, géographique, service d’orientation, service d’expertise et service des ressources humaines – fut d’une grande richesse.

La diversité des questions posées (quelle coordination pour les députés des Français de l’étranger, quel regard portent les autres députés, quelles perspectives pour l’AEFE et l’enseignement français à l’étranger,…) témoigne à la fois de l’intérêt porté sur le travail parlementaire et de l’implication de l’ensemble des agents de l’AEFE pour assurer les missions qui sont les leurs.

En ma qualité de membre du conseil d’administration et auteur du rapport d’information sur le contrat d’objectifs et de moyens de l’AEFE, j’ai pu préciser ma vision sur les enjeux et les défis à venir pour une gestion efficiente et ambitieuse du réseau des lycées français de l’étranger.

Ce temps de rencontre enrichissant et instructif s’est conclu par une visite guidée de l’Assemblée.

Capture d’écran 2016-01-25 à 10.21.05

Rencontre avec la première colo ado citoyenne

Le mercredi 27 mai dernier, j’ai eu le plaisir de recevoir à l’Assemblée Nationale la première colo ado citoyenne organisée par Nathalie Henry et Laetitia Marchand.

11377234_837615356274629_6816699525775425870_n
La colo ado citoyenne est un séjour organisé par les Petites Ecoles de Leeds et de Manchester et qui offre à des adolescents entre 14 et 17 ans la possibilité de visiter les institutions de la République française.

Au programme de cette première colo ado citoyenne qui s’est déroulée du 24 au 29 mai 2015 : une visite de l’exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais, un spectacle à l’Olympia, une visite de la rédaction du magazine Phosphore, une visite du Palais de l’Elysée et une visite de l’Assemblée Nationale. Lors de notre rencontre, j’ai échangé avec eux sur mon rôle de Député et sur le fonctionnement de l’Assemblée Nationale tout en les encourageant à ne pas avoir peur de s’engager en politique car la classe politique a besoin de la jeunesse pour faire face aux défis de demain.

rxGD_kllXWSn4j4d3lIrSdF6CF8VCB2TAZekurDCtr4
A la fin de leur séjour, la première colo ado citoyenne a rencontré à Londres Renaud Digoin Danzin, conseiller consulaire élu sur la liste « Français du monde, unis à gauche » et membre du conseil d’administration de Français du Monde, association qui a été l’un des premiers soutiens à l’organisation des deux premières éditions de colos ado citoyennes avec Morgane Marot, conseillère consulaire élue sur la liste « Français du monde, unis à gauche ».

Car oui, la prochaine édition de colo ado citoyenne est déjà prévue pour octobre 2015.