J’exprime ma solidarité au peuple et aux parlementaires britanniques touchés par l’attentat survenu à Londres

Un terrible attentat a frappé le quartier de Westminster à Londres et le Parlement britannique ce mercredi 22 mars.

J’exprime mon entière solidarité au peuple et aux parlementaires britanniques et transmets mes sincères condoléances aux blessés et aux familles des victimes.
D’après des informations confirmées par l’AFP, trois lycéens français en visite à Londres avec leur classe font partie des blessés. Je leur adresse, ainsi qu’à leurs camarades et à leurs familles, ma totale sympathie et leur assure de ma pleine disponibilité.

Je salue la rapidité de l’intervention des forces de l’ordre et des services de secours britanniques et le calme dont ont fait preuve les députés de la Chambre des Communes en pleine session parlementaire.

Alors que nous commémorons le triste anniversaire des attentats survenus à Bruxelles il y a un an jour pour jour, ces actes de nature terroriste qui ont frappé Londres nous rappellent que les risques d’attaques contre la démocratie restent permanents en France comme partout en Europe et dans le monde et nous encouragent à renforcer la collaboration européenne en matière de renseignement et de lutte contre la menace terroriste.

Contrôle de l’état d’urgence

La question de l’articulation entre régime d’exception et régime de droit commun pose question quand le régime d’exception tend à durer voire à perdurer. C’est le cas avec l’état d’urgence comme je l’ai rappelé le mercredi 22 février devant la Commission des Lois qui en a une nouvelle fois évalué la mise en œuvre et contrôlé l’application. On peut dès lors s’interroger sur l’efficacité du maintien de cet état d’exception et espérer qu’un consensus sera trouvé à l’issue de la prochaine campagne présidentielle pour pouvoir en sortir. Cette sortie de l’état d’urgence pour revenir au régime de droit commun ne signifiera en aucun cas qu’il y a aura désengagement ou diminution de vigilance de la France dans la lutte contre les organisations terroristes et permettra à l’ensemble des services de renseignement de poursuivre leur travail.

Projet de loi relatif à la sécurité publique

Le juge des enfants peut décider, quand la situation d’un enfant l’exige, de le confier à un service départemental de l’aide sociale à l’enfance. De plus, le juge peut charger, soit une personne qualifiée, soit un service d’observation, d’éducation ou de rééducation en milieu ouvert d’apporter aide et conseil à la personne ou au service à qui l’enfant a été confié ainsi qu’à la famille et de suivre le développement de l’enfant.

La loi sur la sécurité publique qui a été examinée à l’Assemblée nationale le mercredi 8 février prévoit qu’à titre expérimental et pour une durée de trois ans à compter de la promulgation de la loi, le juge des enfants peut, sur réquisition écrite du ministère public, charger un service du secteur public de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) d’apporter l’aide et le conseil et d’exercer le suivi lorsque la situation et l’intérêt de l’enfant le justifient. Les dépenses afférentes à cette mesure sont prises en charge financièrement par l’État.

J’ai souhaité défendre un amendement visant à supprimer la condition de réquisition écrite du Ministère public car les collectivités locales, et en particulier les Départements, disposent et mettent déjà en oeuvre depuis de nombreuses années les mesures d’assistance éducative et car les conditions d’intervention des différents services liés à la protection de l’enfance doivent être, selon moi, favorisées et non conditionnées à une réquisition écrite. La réponse du Ministre m’a convaincu de retirer l’amendement en raison du caractère expérimental de la mesure.

Intervention sur Sky News au sujet de la sécurité de l’Euro 2016

Je suis intervenu sur Sky News le 6 juin pour parler de la sécurité de l’Euro et rassurer quant au bon déroulement de l’événement.

 

 

Sécurisation de l’Euro 2016 – Mon intervention sur BBC Radio 5

euro-2016-subvention.jpg

Je suis intervenu samedi matin sur BBC Radio 5 au sujet des critiques émises sur le manque de communication des services de renseignement français sur la préparation de la sécurisation de l’Euro 2016 en France.

Le renseignement français s’est modernisé, les services de sécurité travaillent sur la reconnaissance faciale des individus pour pouvoir prévenir des attentats suicides.

J’ai conseillé aux touristes étrangers de venir en toute sécurité et de profiter des matchs. La seule chose est de coopérer en cas de Lire la suite