Miser encore plus sur le tourisme, l’ouverture et l’échange

Capture d’écran 2015-08-24 à 10.32.37
La France est la première destination touristique mondiale et est en passe d’améliorer son record d’affluence avec plus de 85 millions de visiteurs estimés pour 2015.

La stratégie de promotion du tourisme paie avec la facilitation de l’obtention des visas et une campagne de communication sur l’hospitalité française. L’accueil s’est amélioré et pour nous qui vivons hors de France, nous savons combien cela est important pour notre image.


Les premières indications sur cette saison touristique en France laissent à penser que « nous allons en 2015 vers un nouveau record mondial pour le tourisme ».
Le chiffre définitif, de visiteurs étrangers, pourrait « dépasser les 85 millions […] La dépense par touriste serait aussi en augmentation d’après tous les capteurs que nous avons » (L. Fabius, 20/08/15) :

–          La fréquentation hôtelière aurait progressé de 2,3% au premier semestre par rapport à l’an dernier. Au premier trimestre, la fréquentation touristique mesurée en nuitées hôtelières a augmenté de 2%, dont 3,6% pour la clientèle étrangère. Au deuxième trimestre, les effets de calendrier ont été particulièrement positifs. Les Français, en particulier, sont partis davantage (+5,8%), et davantage en France (+7%).

–          Pour cet été, les sondages auprès des professionnels montrent des tendances « excellentes ». Le chiffre d’affaires des professionnels aurait augmenté de 4 à 4,5% cet été, même si ce « ce chiffre global recouvre des réalités contrastées ». En Normandie, 2015 devrait surpasser 2014, qui était pourtant l’année du 70èmeanniversaire du Débarquement et des Jeux équestres mondiaux » (L. Fabius, 20/08/15).

–          Certains secteurs voient leur fréquentation augmenter significativement : l’hôtellerie de plein air (+9% en juillet-août sur un an), les parcs d’attraction (+6% à +10%) les croisières fluviales (+10%).

–          « Cette année, nous devrions dépasser la barre des 2 millions de touristes chinois en France, avec pour objectif d’atteindre 5 millions ». « Ils étaient la 12èmenationalité en France en termes de dépenses en juillet 2014, ils sont passés au 6ème rang en juillet 2015 (L. Fabius, 20/08/15).

Ce succès est « le fruit des efforts déployés par les professionnels, et du climat général que nous avons créé autour du tourisme », à travers la mise en place de la stratégie de promotion du tourisme – au-delà des facteurs conjoncturels qui y ont aussi contribué : bonne météo, baisse de l’euro, menaces terroristes au Sud (L. Fabius, 20/08/15). En particulier, la délivrance de visas en 48 heures dans certains pays a eu un fort impact : « elles ont représenté un tiers des visas octroyés par la France au premier semestre et se sont traduites par la hausse de 56% des visas délivrés aux Chinois et de 65% pour les Indiens ». Ainsi, « nous avons enregistré une progression de 17% des octrois de visa depuis janvier » (L. Fabius, 20/08/15).

Cette stratégie doit être poursuivie. Pour atteindre l’objectif de 100 millions de touristes en 2020, « il faut que les touristes restent plus longtemps et il faut diversifier les sites », à l’image des « pôles d’excellence » et des atouts thématiques favorisant le développement de l’œnotourisme et de l’écotourisme (L. Fabius, 20/08/15). Le suivi de cette stratégie pour le tourisme aura lieu lors de la première conférence annuelle du tourisme qui réunira, le 8 octobre prochain, avec les ministres concernés, l’ensemble des professionnels du secteur.

Evolution du réseau consulaire et nouvelles mesures de simplification à destination des Français établis hors de France

Les parlementaires des Français établis hors de France ont pu rencontrer la Direction des Français de l’étranger ce lundi 29 juin afin d’évoquer les nouvelles mesures de simplification prises à destination de nos compatriotes expatriés ainsi que l’évolution du réseau consulaire.

Le Directeur des Français de l’Etranger, Monsieur Christophe Bouchard, est revenu sur les différentes mesures de simplification qui ont été adoptées ou sont en cours d’adoption : un décret a été publié il y a quelques semaines prévoyant la fin de la double comparution au Consulat pour la délivrance des passeports qui sera accompagnée dans les prochains jours d’un nouvel arrêté administratif pour les envois par moyen postal. Par ailleurs, les missions des Consuls Honoraires ont été renforcées  : alors que leur capacité à délivrer les passeports a été élargie, le Directeur a évoqué la possibilité pour les Consuls Honoraires d’enregistrer les demandes de passeport.

Par ailleurs, la demande de délivrance de passeport sur internet pour les Français de l’étranger sera le prochain grand chantier à mettre en œuvre cette année. M. Bouchard a informé les députés et sénateurs des démarches entreprises par le Ministère pour y parvenir. Cela doit se concrétiser par la réforme de l’inscription au registre des Français de l’étranger qui est en cours et qui permettra à nos concitoyens de s’inscrire directement en ligne.

Enfin, le Projet France Visa devrait aboutir sur la refonte du système des visas avec la mise en place d’un portail en ligne qui devrait démarrer dans un an et qui sera complètement mis en œuvre à partir de 2017.

Réponse de Matthias Fekl : modernisation des visas touristiques

J’avais posé une question écrite à Matthias Fekl concernant la simplification d’obtention des visas touristiques. Retrouvez la réponse du secrétaire d’Etat ci-dessous.

De nombreux pays ont effectivement déjà conçu et mis en oeuvre une stratégie tournée vers l’administration électronique pour délivrer simplement et rapidement des visas électroniques, à l’instar de l’Australie qui permet depuis 1996 aux demandeurs de visas de saisir leurs informations en ligne sans devoir se déplacer ni déposer leurs passeports. La promotion de l’attractivité de la France, assortie d’une gestion efficace des flux d’étrangers, étant une des grandes priorités du Gouvernement, le ministère des affaires étrangères et du développement international et le ministère de l’intérieur, parallèlement à d’autres démarches, conduisent activement la rénovation du processus d’instruction et de délivrance des visas, avec pour objectif la mise en place d’une administration numérique ouverte aux étrangers à l’horizon 2017. L’introduction du visa électronique relevant toutefois du niveau européen, la France a proposé dans le cadre de la refonte en cours de la réglementation Schengen, dans un premier temps, de supprimer le recours à la vignette-visa, préalable indispensable à la dématérialisation complète de la délivrance des visas. Des discussions sont menées avec ses partenaires européens pour parvenir à définir un dispositif offrant des garanties de sécurité accrues.

Simplification de la procédure de visa pour renforcer l’attractivité touristique.

J’ai posé une question à Matthias Fekl concernant une éventuelle procédure de visa simplifié pour renforcer le tourisme en France et en Europe. Retrouvez ma question écrite sur le site de l’Assemblée Nationale.

M. Christophe Premat attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès du ministre des affaires étrangères et du développement international, chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, sur la procédure de visa simplifié en ligne qu’a lancé la Birmanie pour renforcer l’attractivité touristique du pays. Le visa de tourisme de 28 jours pourra être obtenu sur http://www.evisa.moip.gov.mm (site du ministère de l’immigration et de la population), en 5 jours, pour 50 dollars, et pourra être retiré directement à l’arrivée à l’aéroport de Rangoun. Le pays souhaitait combler son retard numérique en y investissant 17 millions de dollars. Si cette mesure de simplification s’inscrit au sein d’un contexte spécifique, l’application eVisa pour le tourisme pourrait être négociée avec nos partenaires européens pour qu’une procédure numérisée soit à l’étude afin de favoriser la mobilité touristique. Nos consulats de France ont des recettes importantes obtenues par les visas et c’est pourquoi il aimerait savoir si une réflexion de ce type pourrait être menée en lien avec nos partenaires européens afin de simplifier les séjours touristiques en Europe et en France.